Liste actualité
InterventionDiscours

Lancement de « Citéco »

« De l’éducation dépend le destin d’un pays » affirmait Disraeli. Or, la France est perçue comme en retard en matière d’éducation économique. On l’a mesuré à diverses reprises, que ce soit dans les tests PISA menés par l’OCDE et l’Éducation nationale, pour les élèves de 15 ans, ou à travers les sondages successifs TNS SOFRES / Banque de France, pour ce qui est des adultes.

Ces sondages montrent que le besoin et la demande d’un meilleur accès à la culture économique sont forts de la part du citoyen : celui-ci est un acteur économique au quotidien et il veut déchiffrer les débats d’experts dans les médias, décrypter les propositions de politique économique de tel ou tel parti politique et, finalement, disposer des moyens de faire des choix éclairés, pour lui-même ou son pays.

La Banque de France en a pleinement conscience ; en outre, la compréhension des mécanismes économiques, financiers et monétaires est l’une des clefs de l’efficacité des politiques qu’elle mobilise.

Par exemple, pour parler en économiste, les canaux de transmission de la politique monétaire à la sphère réelle n’atteignent une efficacité maximale que s’ils sont compris par tout un chacun. Prenons le cas du canal du taux d’intérêt. Courroie de transmission de la politique monétaire, il sera d’autant plus efficace que les emprunteurs comprendront bien les implications d’une variation des taux directeurs sur leurs futures mensualités d’emprunts – nouveaux ou renégociés – ou sur l’évolution du prix des actifs, immobiliers ou financiers. Il en va de même des canaux du crédit et du taux de change ou des mesures dites non conventionnelles auxquelles les banques centrales ont recours lorsque la limite du taux zéro est atteinte par les taux d’intérêt. C’est parce qu’ils seront mieux compris que de tels mécanismes agiront efficacement sur la demande.

De ce point de vue, participer à l’éducation économique et financière du public est une mission naturelle pour une banque centrale, actrice de la politique économique en général et garante de la stabilité monétaire et financière en particulier. C’est d’ailleurs une mission assumée par de nombreuses autres banques centrales.

Vous savez certes que la Banque de France est déjà présente dans ce domaine. La Banque conçoit et diffuse des supports pédagogiques variés (brochures, notes d’information, vidéos). Elle répond aux questions du public sur sa plateforme téléphonique et sur internet. Elle accueille des groupes scolaires, organise des visites éducatives, des formations et des conférences. Son engagement est ancien auprès des académies de Paris et de Créteil et il s’élargit de plus en plus à d’autres académies en régions.

À côté de ses activités traditionnelles de banque centrale, elle remplit aussi des missions complémentaires à l’éducation. Par exemple, elle instruit les dossiers de surendettement, s’assure du respect du droit au compte et tient les grands fichiers du consommateur de services financiers. Enfin, l’Autorité de contrôle prudentiel et de résolution (ACPR) exerce quant à elle un rôle spécifique dans la protection de la clientèle des banques et des assurances.

La réponse de la Banque de France à ce besoin et cette demande de culture économique est déjà forte. Mais elle a pris une nouvelle ampleur avec la Cité de l’économie et de la monnaie.

En attendant l’ouverture d’un lieu d’implantation physique, l’hôtel Gaillard, qui ouvrira ses portes à Paris en 2018, la Cité est déjà présente à travers toute la France notamment via son site internet, ses réseaux sociaux, son exposition itinérante et ses conférences. Avant de résumer le contenu de son programme 2015-2016, j’ai le plaisir de vous annoncer aujourd’hui la naissance de son identité visuelle et de son logo par un clip qui, je l’espère, vous plaira et vous donnera l’envie d’en savoir plus. [Clip d’une minute].

Pourquoi ce nom CITECO ? CITECO c’est d’abord un nom court, lisible, mémorisable, mettant en valeur le caractère citoyen et éducatif du projet. Le logo, avec son « é-globe », réunit la Cité à l’Économie.

À la fois lettre et symbole pictographique, le « é-globe » illustre par son aspect de mappemonde les échanges économiques réalisés à l’échelle de la planète, tout en évoquant un visage de profil, soulignant le caractère humain de l’économie. Les visuels de la première campagne d’information de Citéco, que vous verrez dans le hall ou dans votre dossier, soulignent de leur côté qu’avec des moyens pédagogiques appropriés, notamment ceux mis à disposition par Citéco, tout le monde peut s’intéresser à l’économie et y prendre goût.

En résumé, cette nouvelle identité véhicule les valeurs de Citéco : modernité, proximité, accessibilité, simplicité, pédagogie, citoyenneté.

Citéco, c’est surtout une Cité d’ores et déjà en action, dont je voudrais maintenant rappeler le contenu et les principaux vecteurs, visant à offrir aux enseignants, pour illustrer leurs cours, aux jeunes et au grand public un ensemble de ressources pédagogiques toujours plus important.

1/ Un nouveau site web www.citeco.fr vient de se substituer à l’ancien, dès aujourd’hui.

Au-delà de son adaptation graphique, qui renforce encore la clarté, reconnue, de l’ancien site, sa principale nouveauté est d’être maintenant accessible de manière plus adaptée pour tous ceux, en particulier les jeunes, qui utilisent des supports nomades (tablette, mobile). La page d’accueil du site se met aussi davantage à l’heure des réseaux sociaux, avec une application intégrée permettant de voir les plus récents tweets de Citéco et de s’abonner à son fil Twitter.

Citeco.fr est un site qui offre une grande variété de contenus et rassemble dès cette année plus de 200 000 visiteurs. Y sont notamment proposés :

- 1 200 articles,
- une trentaine de vidéos, autant de présentations statistiques dynamiques et de bibliographies,
- des jeux sur le développement durable et d’autres sur l’économie et la gestion,
- des dossiers et débats, ainsi que des dossiers enseignants, chacun pour une vingtaine,
- mais aussi une filmographie et une chronologie historique interactive –« 10 000 ans d’économie » - de 200 dates commentées, qui a été primée par un jury international.

Parmi les nouveaux contenus pour 2015/2016, citons une filmographie sur la finance après celle sur l’entreprise, un jeu de marché avec offreurs et demandeurs qui a connu un grand succès en atelier avec des jeunes, des vidéos animées sur la création monétaire, les politiques monétaires conventionnelles et non-conventionnelles, un quiz sur les innovations développé avec l’Institut national audiovisuel (INA), des interviews d’experts pour un débat, ou encore une fresque interactive sur l’histoire de la pensée économique.

2/ « Citéco », c’est aussi une exposition itinérante. L’exposition « L’économie : krach, boom, mue ? », présentée avec Universcience à Paris en 2013-14, a attiré plus de 150 000 visiteurs. C’eut été dommage de ne pas la présenter ailleurs. Après Marseille en 2015, elle sera à Bordeaux, à Cap Sciences, au printemps 2016. Des conférences pédagogiques accompagnent cette Cité en action lors des expositions itinérantes et lors d’événements locaux ou nationaux (Rencontres des Sciences Économiques et sociales – SES – à Paris, Rendez-vous de l’Histoire de Blois, Journées de l’économie – Jéco – de Lyon). Vous trouverez le détail de la programmation 2015 – 2016 des activités de Citéco dans la brochure qui vous a été remise.

3/ Citéco, c’est enfin un réseau de partenaires pour toucher des publics, co-produire des contenus, co-organiser des événements.

Ces partenaires sont mobilisés et fidèles. Parmi eux, l’Éducation nationale a une place à part. Nos premières opérations ont été organisées grâce aux inspections générales, à la Direction générale de l’enseignement scolaire, aux rectorats, aux enseignants de Paris, Lyon, Marseille et Bordeaux, à Canopé. Dans le cadre de ce partenariat, les enseignants nous aident notamment dans l’élaboration de nouveaux outils pédagogiques et lors des tests avec leurs classes.

Je voudrais mentionner, bien sûr, Universcience (pour la coproduction de l’exposition « Économie : krach, boom, mue ? ») et la Bibliothèque Nationale de France (pour ses prêts de pièces d’or exceptionnelles). Ils sont représentés ici par les Présidents Bruno Maquart et Bruno Racine. Je tiens aussi à souligner notre sympathie vis-à-vis des équipes de la Cité des sciences confrontées aux conséquences du récent incendie.

Les autres partenaires majeurs contribuant aux contenus actuels et futurs de de Citéco sont la Monnaie de Paris, le Musée des Arts et Métiers, l’INA, l’INSEE, l’OCDE, Bercy, l’IEFP, également représentés ici. A Paris, et au-delà de Paris, je tiens à citer la Mairie du 17ème arrondissement, la Région Ile de France et, lors d’événements clés pour Citéco, les Journées de l’économie de Lyon, la Mairie de Marseille, Cap Sciences à Bordeaux et les Rendez-vous de l’Histoire à Blois ; enfin à l’étranger, le réseau des musées de banques centrales de l’Union européenne et le Museo interactivo de economia de la Banque centrale du Mexique.

En fait, c’est toute une communauté de scientifiques, de muséographes, de pédagogues, de professionnels des médias, qui contribuent à Citéco, qu’il s’agisse de spécialistes de l’économie ou d’autres sciences sociales. Certains ont accepté de s’investir dans notre gouvernance, participant au Conseil scientifique. Je les remercie et j’apprécie la variété des horizons dont ils sont issus.

Toutes ces actions préfigurent donc l’ouverture au public de l’hôtel Gaillard, dans le 17ème arrondissement de Paris, prévue en 2018 pour accueillir les éléments muséographiques de Citéco.

Merci à tous d’avoir marqué, aujourd’hui, cette étape importante de Citéco et l’avènement d’un acteur majeur de la pédagogie économique pour un public que nous attendons toujours plus nombreux.

Nous espérons ainsi parvenir à faire mentir Oscar Wilde, selon qui « l’éducation est une chose admirable, mais rien de ce qui est digne d’être connu ne peut s’enseigner ». Eh bien, pour nous, non seulement l’économie est digne d’être connue, mais elle peut – et doit – s’enseigner, dans les salles de classe et ensuite tout au long de la vie. C’est précisément le credo de Citéco. Je vous remercie de votre présence et de votre attention.

Télécharger la version PDF du document

DiscoursChristian Noyer, Gouverneur de la Banque de France
Lancement de « Citéco »
  • Publié le 22/09/2015
  • FR
  • PDF (385.57 Ko)
Télécharger (FR)