Le microcrédit : qu’est-ce que c’est ?

Le microcrédit est une solution de financement qui concerne les personnes qui ne peuvent obtenir un crédit bancaire classique en raison de faibles revenus ou d’une situation de précarité sociale. Son objectif est de financer des projets pour faciliter le retour vers l’emploi des personnes qui sont exclues du marché du travail. Il permet aussi, dans ce cadre, d’encourager la création d’entreprise.

Selon votre projet, personnel ou professionnel, un microcrédit d’un montant maximal de 8 000 euros ou 12 000 euros, remboursable sur sept ou cinq ans maximum peut vous être accordé.

Le microcrédit est accordé sous réserve de l’étude de votre dossier et d’une capacité de remboursement suffisante. Un taux d’intérêt est appliqué au financement. Un accompagnement social est mis en place, de la demande de financement jusqu’à la fin du remboursement.

Les demandes sont étudiées par des structures locales d’accompagnement pour le microcrédit personnel et par des réseaux de financement de la création d’entreprise pour le microcrédit professionnel. La Banque de France ne distribue pas de microcrédit mais elle participe à différentes actions pour promouvoir le microcrédit.

Le microcrédit personnel

Le microcrédit personnel vise à favoriser l’insertion sociale et professionnelle.

Dans la plupart des cas, on constate qu’il finance un projet de mobilité, comme par exemple l’achat ou la réparation d’un véhicule qui permettra d’aller travailler ou de suivre une formation. Le microcrédit personnel peut aussi financer le passage du permis de conduire, une formation, la stabilisation budgétaire, mais aussi la rénovation énergétique d’un logement par exemple.

Dans tous les cas, un accompagnement est mis en place : votre projet est évalué, on vérifie votre capacité de remboursement, souvent des droits sociaux sont ouverts et un accompagnement budgétaire est mis en place, afin de maximiser les chances d’obtention du financement ainsi que d’assurer son bon remboursement.

Le microcrédit personnel a un montant maximal de 8 000 euros et il remboursable sur sept ans maximum. 

Le microcrédit professionnel

Le microcrédit professionnel vise à encourager la création ou la reprise d’entreprises de moins de trois salariés. Il permet à terme de favoriser l’emploi.

Le microcrédit professionnel peut venir en substitution ou en complément d’un prêt bancaire classique. Dans certains cas, il peut aussi être à caractère de fonds propres (il est alors assimilé à de l’apport personnel).

Dans le cadre d’un  microcrédit professionnel, vous êtes accompagné par des réseaux associatifs ou des structures d'accompagnement tout au long de votre projet : de la construction, à l’évaluation, au financement de votre projet ainsi qu’à son suivi.  

Les différents acteurs et leur rôle

Le modèle français du microcrédit se caractérise par l’intervention coordonnée de nombreux acteurs publics, associatifs et bancaires, impliqués dans la sélection, le financement et l’accompagnement social des bénéficiaires de crédit. Ces différents acteurs travaillent en réseau dans le cadre de partenariats incluant fréquemment des collectivités territoriales.

Le Fonds de Cohésion Sociale (FCS) a été créé à l’initiative de l’État pour garantir des microcrédits accordés par des établissements de crédit ou des associations habilitées et sécuriser l’ensemble du dispositif. Les quotités de garantie s’échelonnent de 50 % à un maximum de 80 % pour certains publics.

À quoi sert le microcrédit - Banque de France
Vous avez un projet destiné à permettre votre retour à l’emploi ? Vous avez un projet visant à créer ou reprendre une entreprise ? Mais vous éprouvez des difficultés à obtenir un financement auprès des banques traditionnelles ? Le microcrédit peut vous permettre de réaliser votre projet et d’être accompagné.
Pour en savoir plus, appelez le 34 14.
Image Les partenaires du microcrédit Description Le microcrédit : qu’est-ce que c’est ? Le microcrédit est une solution de financement qui concerne les personnes qui ne peuvent obtenir un crédit bancaire classique en raison de faibles revenus ou d’une situation de précarité sociale. Son objectif est de financer des projets pour faciliter le retour vers l’emploi des personnes qui sont exclues du marché du travail. Il permet aussi, dans ce cadre, d’encourager la création d’entreprise. Selon votre projet, personnel ou professionnel, un microcrédit d’un montant maximal de 8000 euros ou 12 000 euros, remboursable sur sept ou cinq ans maximum peut vous être accordé. Le microcrédit est accordé sous réserve de l’étude de votre dossier et d’une capacité de remboursement suffisante. Un taux d’intérêt est appliqué au financement. Un accompagnement social est mis en place, de la demande de financement jusqu’à la fin du remboursement. Les demandes sont étudiées par des structures locales d’accompagnement pour le microcrédit personnel et par des réseaux de financement de la création d’entreprise pour le microcrédit professionnel. La Banque de France ne distribue pas de microcrédit mais elle participe à différentes actions pour promouvoir le microcrédit.          Le microcrédit personnel Le microcrédit personnel vise à favoriser l’insertion sociale et professionnelle. Dans la plupart des cas, on constate qu’il finance un projet de mobilité, comme par exemple l’achat ou la réparation d’un véhicule qui permettra d’aller travailler ou de suivre une formation. Le microcrédit personnel peut aussi financer le passage du permis de conduire, une formation, la stabilisation budgétaire, mais aussi la rénovation énergétique d’un logement par exemple. Dans tous les cas, un accompagnement est mis en place : votre projet est évalué, on vérifie votre capacité de remboursement, souvent des droits sociaux sont ouverts et un accompagnement budgétaire est mis en place, afin de maximiser les chances d’obtention du financement ainsi que d’assurer son bon remboursement. Le microcrédit personnel a un montant maximal de 8 000 euros et il remboursable sur sept ans maximum.  Le microcrédit professionnel Le microcrédit professionnel vise à encourager la création ou la reprise d’entreprise. Il permet à terme de favoriser l’emploi. Le microcrédit professionnel vient soit en substitution d’un prêt bancaire classique, soit il est à caractère de fonds propres (il est assimilé à de l’apport personnel et vient en complément d’un prêt bancaire). Dans le cadre d’un  microcrédit professionnel, vous êtes accompagné par des réseaux associatifs ou des structures spécialisées tout au long de votre projet : de la construction, à l’évaluation, au financement de votre projet ainsi qu’à son suivi. Le financement est généralement garanti par un mécanisme de garantie publique dans le cadre du Fonds de cohésion sociale (FCS).  Les différents acteurs et leur rôle Le modèle français du microcrédit se caractérise par l’intervention coordonnée de nombreux acteurs publics, associatifs et bancaires, impliqués dans la sélection, le financement et l’accompagnement social des bénéficiaires de crédit. Ces différents acteurs travaillent en réseau dans le cadre de partenariats incluant fréquemment des collectivités territoriales. Le Fonds de Cohésion Sociale (FCS) a été créé à l’initiative de l’État pour garantir des microcrédits accordés par des établissements de crédit ou des associations habilitées et sécuriser l’ensemble du dispositif. Les quotités de garantie s’échelonnent de 50 % à un maximum de 80 % pour certains publics.
Les partenaires du microcrédit
Principales structures locales d'accompagnement des porteurs de projet Principaux réseaux de financement de la création d'entreprise Associations habilitées par le code monétaire et financier à distribuer des microcrédits

Les actions de la Banque de France : Prix du microcrédit accompagné et Rencontres régionales du microcrédit

La Banque de France s’est engagée depuis plusieurs années en faveur de l’inclusion bancaire et du microcrédit. Au titre de sa responsabilité sociale d’entreprise, elle apporte son soutien au Fonds de cohésion sociale et aux principaux réseaux de financement du microcrédit.

La Banque de France organise par ailleurs son Prix du microcrédit, qui permet de distinguer des initiatives et des parcours exemplaires, novateurs sur le plan économique, technologique, social, environnemental ou culturel, mis en œuvre depuis au moins un an.

Un prix est remis dans chacune des deux catégories, « microcrédit personnel » et « microcrédit professionnel ».

Pour l’édition 2023, deux prix ont été attribués :

  1. Dans la catégorie microcrédit « personnel » : Jocelyne Beck, accompagnée par le Point Passerelle du Pays Basque a été primée. Elle a obtenu un microcrédit de 2 300 euros, accordé par le Crédit Agricole Pyrénées Gascogne, pour financer l’acquisition d’un véhicule nécessaire pour obtenir un emploi dans une association médico-éducative contribuant à l’insertion sociale et professionnelle de jeunes. Aujourd’hui, Jocelyne Beck travaille toujours au service des autres, plus particulièrement auprès de personnes atteintes de handicap.
     
  2. Dans la catégorie microcrédit « professionnel » : Morgane Noury, dirigeante de l’EURL « les Compagnons du Compost », implantée dans l'Aisne, a remporté le prix. Elle a été accompagnée par l’ADIE et a bénéficié d’un microcrédit de 4 750 euros, qui lui a permis de financer un véhicule, nécessaire pour lancer en 2021 son activité de conseil en réduction du gaspillage alimentaire et de compost. À travers cette activité innovante, dans un objectif de développement durable, Morgane Noury conseille et accompagne ainsi les restaurateurs et les collectivités ayant un service de restauration dans la réduction de leurs déchets alimentaires et le compostage des biodéchets.

La Banque de France contribue aussi à la promotion du microcrédit au travers des Rencontres régionales du microcrédit, qui mettent en valeur la vitalité d’écosystèmes dans les territoires fondés sur le travail en réseau.

    À retenir

    1. Le microcrédit est une solution de financement qui concerne les personnes qui ne peuvent obtenir un crédit bancaire classique en raison de faibles revenus ou d’une situation de précarité sociale.
    2. Le microcrédit finance des projets pour faciliter le retour vers l’emploi ou la création d’entreprise.
    3. Les demandeurs sont accompagnés et leurs projets sont étudiés par des structures locales d’accompagnement ou des réseaux de financement de création d’entreprise

    Accédez à vos outils

    Annuaire des acteurs du microcrédit

    En savoir plus

    Annuaire des acteurs du microcrédit

    Outils statistique

    Nous contacter

    En ligne

    Déposer une demande

    Par téléphone

    Numéro unique (de 8h à 18h)

    Par courrier

    Déposer une demande ou poser une question

    Banque de France
    TSA 50120
    75035 Paris Cedex 01