Language switcher

Vous êtes ici

Emission et détention de titres français 2017T2

Mise en ligne le 11/10/2017
Les non-résidents détiennent moins de la moitié des titres français, un plus bas depuis 2009
  • Au deuxième trimestre 2017, les émissions nettes de titres de dette par les résidents s'élèvent à 37 Mds €. La moitié de ces émissions est réalisée par les administrations publiques (18 Mds € d'émissions nettes sur le trimestre).
  • Les non-résidents achètent 19 Mds € de titres de dette (obligations essentiellement), dont 15 émis par les banques. Leur part dans la détention de titres de dette de long terme des banques continue de progresser et s'établit à 59 % fin juin 2017 (au lieu de 58 % fin juin 2016) alors qu'elle diminue pour les titres de dette émis par les sociétés non financières (à 59 % au lieu de 61 %) et les administrations publiques (à 53 % au lieu de 58 %). Au total, ils détiennent 56 % des titres de dette émis par les résidents, contre 58 % fin juin 2016.
  • En tenant compte des autres titres (actions cotées), les non-résidents détiennent 49 % des titres émis par les résidents, soit un plus bas depuis 2009. Ils ont cédé, en net, 1 Md € d'actions cotées depuis un an.
Graphique 1 : Détention par les non-résidents de la dette de long terme (par secteur émetteur résident)

Télécharger la version PDF du document

Emission et détention de titres français
  • Publié le 11/10/2017
  • FR
  • PDF (457.54 Ko)
Télécharger (FR)

Publié le Mercredi, 11 octobre, 2017