Performance des OPC Aoû 2020

Mise en ligne le 15/10/2020
Au mois d'août, le redressement de la performance des OPC est tiré par le marché des actions
Après cinq mois de repli, la performance annuelle moyenne des fonds non monétaires redevient positive (+0,2 % après -1,5 % en juillet) sous l'effet notamment d'une progression marquée de la performance mensuelle en août (+ 1,5 %). Le redressement observé depuis le point bas du mois de mars (-5,3% en annuel, -8% en mensuel) est principalement imputable aux fonds actions qui affichent en août la plus forte hausse mensuelle (+3,7%).La performance mensuelle des fonds d'épargne salariale se redresse également (+2%) sans que cela ne permette encore d'effacer les baisses de valorisation sur un an. La performance annuelle négative des fonds obligations au mois d'août 2020 s'explique par un effet de base, le repli ponctuel des taux ayant poussé à la hausse les valorisations du mois d'août 2019. Malgré des performances mensuelles positives depuis cinq mois, les fonds obligations enregistrent ainsi une performance négative de -1,4% en août en rythme annuel.
La performance des fonds monétaires baisse légèrement à -0,35% (-0,34% en juillet).

Performance annuelle des OPC par catégorie (a)
(en pourcentage, encours en milliards d'euros)
Performance annuelle Performance mensuelle Encours
2019 juil- 2020 août-2020 juil- 2020 août-2020 août-2020
FONDS NON MONETAIRES 11,5 -1,5 0,2 0,3 1,5 1 275
Fonds actions (b) 23,5 -2,8 2,1 0,1 3,7 311
dont fonds indiciels côtés (c) 22,7 -2,1 3,0 -0,4 4,3 28
Fonds obligations (b) 3,8 -0,9 -1,4 0,7 0,1 288
Fonds mixtes (b) (e) 10,0 -1,3 0,1 0,7 1,4 336
Fonds autres (d) (f) 7,9 -0,9 -0,1 -0,3 0,8 341
dont fonds d'épargne salariale 13,4 -5,5 -3,7 -0,8 2,0 135
FONDS MONETAIRES -0,27 -0,34 -0,35 -0,025 -0,024 363
Source : Banque de France
(a) Performance annuelle nette des frais de gestion mais avant déduction des éventuels frais d'entrée et de sortie (cf. méthodologie).
(b) Hors fonds d'épargne salariale (qui sont regroupés dans les fonds « autres »).
(c) Les fonds indiciels cotés sont aussi nommés ETF (Exchange Trade Fund).
(d) Fonds d'épargne salariale, fonds immobiliers, fonds de capital investissement, fonds à formule, « hedge funds ».
(e) La dénomination « fonds mixtes » remplace celle des fonds diversifiés, catégorie AMF supprimée depuis le 31/12/2017 ; le critère de classification reste identique.
(f) Prise en compte de l'encours et de la performance des fonds immobiliers à compter de juin 2016.
Performance annuelle des OPC actions, obligations et mixtes
En pourcentage
Performance des fonds non monétaires et fonds d'épargne salariale (a)
En pourcentage
Performance des fonds actions (a)
En pourcentage
Performance des fonds obligations (a)
En pourcentage
Performance des fonds monétaires (a)
En pourcentage
Source : Banque de France, Barclays, Europerformance
(a) Performance annuelle nette des frais de gestion mais avant déduction des éventuels frais d'entrée et de sortie (cf. méthodologie).
Complément
Les catégories de fonds présentées sous revue sont issues de la nomenclature définie par l'Autorité des Marchés Financiers (AMF). La classification d'un fonds est déterminée en fonction de son exposition réelle aux risques dont le calcul et les seuils sont définis par les instructions AMF n° 2011-19, 2011-20 et 2011-21.
L'indice Stoxx Europe 600 est constitué de 600 entreprises résidentes dans 18 pays européens.
L'indice Barclays est constitué d'obligations souveraines et quasi souveraines ainsi que d'obligations d'entreprises et de titres adossés à des actifs. Il couvre des émissions libellées en 24 devises sur des marchés développés et émergents. L'échéance résiduelle est supérieure à un an et les titres sont notés « investment grade ».
La performance des indices est mesurée par le rendement total (variation de prix et coupons/dividendes réinvestis). Les écarts de rendements entre ces indices et la performance des OPC observée en France reflète les différences de composition et d'orientation de gestion, notamment le partage entre obligations souveraines à forte liquidité émises par les grands pays avancés, les obligations souveraines moins liquides ou à couple risque-rendement plus élevé et les obligations d'émetteurs privés.


En savoir plus :
méthodologie, séries longues, calendrier
Toutes les séries publiées par la Banque de France sont accessibles à l'adresse Webstat Banque de France
Publication disponible sur terminaux mobiles Apple et Android
STAT INFO - Août 2020
Performance des OPC
Publications associées :
Panorama financier des OPC
Contact Stat Info

Télécharger la version PDF du document

Performance des OPC - France
  • Publié le 15/10/2020
  • FR
  • PDF (1.06 Mo)
Télécharger (FR)

Publié le Jeudi, 15 octobre, 2020