Panorama financier des OPC 2020T4

Mise en ligne le 08/03/2021
Collecte exceptionnelle des OPC monétaires en 2020 et résistance des OPC non monétaires

  • Les OPC monétaires affichent une collecte exceptionnelle en 2020 (+80 milliards, cf. G1) soit une progression de 26%. Après des retraits importants de l'ordre de 50 milliards en mars, les fonds monétaires ont rapidement renoué avec des souscriptions nettes positives élevées le reste de l'année (cf. focus C), malgré une performance nette annuelle négative de -0.42%. Ces mouvements s'expliquent par la forte croissance des crédits aux sociétés non financières générant de la trésorerie placée en OPC et de l'attentisme des investisseurs à s'engager sur d'autres supports. Pour la zone euro, l'encours des OPC monétaires (focus E) s'établit à 1 416 milliards, en croissance de 15% sur un an, la part de marché des OPC monétaires français ressortant à 28% pour un encours de 393 milliards (donnée non consolidée).
    Les investisseurs des fonds monétaires français sont principalement résidents (+62 milliards). La structure des placements est sensiblement modifiée au profit d'actifs liquides : les dépôts et autres placements nets augmentent fortement (+52 milliards) et une réallocation est opérée entre les titres de créance d'échéance initiale supérieure à un an (-18 milliards) et ceux à court terme (+42 milliards). Par ailleurs, les fonds ont accru la part relative des titres souverains. 24 milliards y ont été investis sur cette période et ils représentent 11% des placements titres à fin 2020 (contre 2% un an auparavant).
  • Les OPC non monétaires enregistrent des souscriptions nettes de 5 milliards en 2020 (Cf. tableau p.2) provenant principalement des fonds d'épargne salariale (+ 7 milliards), des fonds obligations (+ 5 milliards) et des fonds immobiliers (+ 5 milliards) alors que les fonds mixtes enregistrent une décollecte (-13 milliards) (cf. G1). La collecte des fonds non monétaires a été relativement peu impactée par la crise. Leur valorisation a subi une baisse importante mais celle-ci a été plus que rattrapée sur l'année notamment au 4ème trimestre (cf. focus C). Avec une croissance de leurs encours de 1%, les fonds non monétaires français apparaissent toutefois en léger retrait par rapport à la zone euro dont l'encours s'élève à 13 718 milliards à fin 2020 (Focus D), soit + 6% sur un an grâce à une collecte nette positive et des effets de valorisation favorables.
    Ce sont les ménages qui sont principalement à l'origine des placements dans les OPC français (+13 milliards). Au contraire, les IFM résidents et de la zone euro se désengagent (respectivement - 8 et -13 milliards). À l'actif des fonds, les titres de créance diminuent (-10 milliards) au profit des actions et des actifs immobiliers (+14 milliards).
G1. Souscriptions nettes par catégories d'OPC (Flux - 12 mois glissants - Mds €)
A - OPC actions
B - OPC obligations
C - OPC mixtes
D - OPC immobiliers
E - OPC d'épargne salariale
F - OPC monétaires
Placements et détention des OPC
(en milliards d'euros)
Placements Flux nets (a) Encours Part (%) Investisseurs Flux nets (a) Encours Part (%)
T4 2020 4 trim. glissants T4 2020 T4 2020 T4 2020(g) 4 trim. glissants T4 2020 T4 2020
OPC non monétaires Total 6 5 1 336 100% Total 6 5 1 336 100
par type d'instrument Titres de créance CT 0 -5 22 2% Résidents 8 16 1 211 91%
Titres de créance LT -1 -5 372 28% Sociétés d'assurance 7 2 516 39%
Actions 5 7 497 37% Ménages (yc ISBLSM) 6 13 280 21%
Titres d'OPC 2 3 329 25% OPC non monétaires 0 2 152 11%
Actif immobiliers 2 7 90 7%
Dépôts et autres placements nets (b) -4 -2 26 2% Administrations publiques 6 6 158 12%
par zone géographique (c) Résidents 5 7 596 49% IFM -11 -8 45 3%
Non-résidents Zone euro -3 -11 401 33% Sociétés non financières 1 0 52 4%
Non-résidents hors Zone euro 5 4 223 18% Autres institutions financières -1 1 9 1%
par secteur émetteur (c) Sociétés non financières et divers (d) 5 3 602 49% Non-résidents Zone euro -2 -13 102 8%
IFM 1 -2 159 13% IFM -2 -13 88 7%
Administrations publiques -2 -4 106 9% Non IFM 0 0 14 1%
Autres (e) 3 3 352 29% Non-résidents hors Zone euro 0 2 23 2%
dont titres d'OPC non monétaires 2 0 259 21%


Placements Flux nets (a) Encours Part (%) Investisseurs Flux nets (a) Encours Part (%)
T4 2020 4 trim. glissants T4 2020 T4 2020 T4 2020(g) 4 trim. glissants T4 2020 T4 2020
OPC monétaires (f) Total 26 76 373 100% Total 26 76 373 100%
par type d'instrument Titres de créance CT 20 42 217 58% Résidents 18 62 297 80%
Titres de créance LT 3 -18 65 17% Sociétés d'assurance -2 7 98 26%
Titres d'OPC 0 0 1 0% Sociétés non financières 9 32 88 24%
Dépôts et autres placements nets (b) 4 52 90 24% OPC non monétaires 0 4 67 18%
par zone géographique (c) Résidents 10 14 129 46% Ménages (yc ISBLSM) -1 0 5 1%
Non-résidents Zone euro 3 -2 88 31% Administrations publiques 4 5 16 4%
Non-résidents hors Zone euro 9 12 66 23% Établissements de crédit -2 2 5 1%
par secteur émetteur (c) Établissements de crédit 9 2 171 60% Autres institutions financières 10 12 18 5%
Sociétés non financières et divers (d) 5 1 62 22% Non-résidents Zone euro 4 7 62 17%
Autres (e) -1 -3 21 7% IFM 5 5 54 15%
Administrations publiques 9 24 30 11% Non IFM -1 2 8 2%
Non-résidents hors Zone euro 4 7 14 4%
Note : en raison des arrondis, un agrégat peut ne pas apparaitre exactement égal au total des composantes.
Source : Banque de France


(a) Variation d'encours pour les OPC monétaires
(b) Les dépôts et autres placements nets incluent les produits dérivés, les actifs non financiers et les autres créances, ces postes étant nets des engagements divers du passif
(c) Hors dépôts, autres placements nets et actifs immobiliers; part calculée sur le total du portefeuille titres
(d) Les divers ajoutés aux SNF sont constitués d'institutions financières diverses du reste du monde (non IFM, tels que des entreprises d'assurance)
(e) Autres : OPC non monétaires, assurances et autres Institutions Financières
(f) Données consolidées : l'encours consolidé des OPC monétaires exclut la détention de titres des OPC monétaires résidents.
(g) Les données du trimestre par secteur investisseurs sont provisoires et révisées le trimestre suivant.
En savoir plus : séries longues, calendrier, méthodologie
Toutes les séries publiées par la Banque de France sont accessibles à l'adresse Webstat Banque de France
Publication disponible sur terminaux mobiles Apple et Android
STAT INFO - T4 2020
Panorama financier des OPC

Publication associée : Performance des OPC
Contact Stat Info

Télécharger la version PDF du document

Panorama financier des OPC-France
  • Publié le 08/03/2021
  • FR
  • PDF (1.21 Mo)
Télécharger (FR)

Publié le Lundi, 8 mars, 2021