Langues

Gestion de la liquidité

TARGET2, point d’accès à la liquidité Banque centrale, offre aux participants des outils performants pour optimiser et centraliser la gestion de leur liquidité en euro.

 

Fourniture de crédit intrajournalier collatéralisé

TARGET2 offre aux participants la possibilité d’obtenir une ligne de crédit intrajournalière. Cette ligne de crédit est collatéralisée par les titres et créances mobilisés auprès de la Banque de France grâce au système de gestion globale des garanties (3G).

 Ce système 3G, mis en place en 2008, permet aux banques de gérer de manière globale l’ensemble des instruments financiers et créances remis à la Banque de France. Ces différentes garanties constituent un pool, que les établissements peuvent utiliser de trois manières différentes :

  • pour les opérations de politique monétaire,
  • pour la constitution d’un crédit réservé permettant aux établissements de conserver une marge en cas de fluctuation de la valeur de son collatéral, sans avoir à répondre à un appel de marge.
  • enfin, toutes les garanties qui ne sont pas affectées au crédit réservé, ou aux opérations de politique monétaire se traduisent, en cours de journée - par une ligne de crédit dans TARGET2.


Les établissements peuvent, autant que de besoin, en cours de journée, utiliser cette ligne de crédit intrajournalière ; ce qui leur permet de gérer de façon souple leur liquidité.

Cependant, en fin de journée, si cette ligne de crédit n’est pas remboursée et que le solde d’un participant est négatif, le crédit intrajournalier devient, par la facilité de prêt marginal automatique, un crédit overnight que l’établissement doit payer au taux de la facilité de prêt marginal.


Outils d’optimisation de la liquidité

TARGET2-Banque de France est un système à règlement brut en temps réel (ou real time gross settlement, RTGS). Les transactions sont donc réglées en monnaie centrale, de façon continue, sur une base brute. Ce type de système de paiement présente l'avantage de réduire considérablement le risque systémique dans la mesure où les paiements deviennent définitifs dès leur imputation. Toutefois, le règlement rapide des opérations dépend de la liquidité disponible et de l'efficacité des mécanismes d'imputation.

Afin de garantir cette efficacité, TARGET2 dispose d’outils performants d’optimisation de la liquidité :

 

  • 3 niveaux de priorités (très urgent, urgent ou normal) affectés aux paiements en fonction de leur criticité et dotés chacun d'une file d'attente correspondante. Les participants peuvent changer le niveau des priorités des paiements urgents et paiements normaux, ou des paiements normaux en paiements urgents, mais il n’est pas possible de modifier le niveau de priorité d’un paiement très urgent.
  • Virements à échéance prédéterminée : l’heure du virement est spécifiée à l’avance. Par défaut, si aucune heure de règlement n’est spécifiée, les ordres de paiement sont réglés immédiatement.
  • Réservations de liquidité : les participants peuvent choisir de réserver une partie de leur liquidité pour les paiements urgents et / ou pour les paiements très urgents, ou bien pour les règlements liés aux systèmes exogènes.
  • Mise en place de limites bilatérales (vers un participant donné) ou multilatérales (vers l’ensemble des participants TARGET2 d’émission de paiements.
  • Possibilité d’interventions dans les files d'attente. Chaque compte dispose de 3 files d’attente de paiement, correspondant chacune à un niveau de priorité. Afin d’optimiser leur liquidité, les participants peuvent modifier l’ordre de leurs paiements dans leur file d’attente.
  • Processus et algorithmes d'optimisation visant à économiser la liquidité. Ces processus permettent en particulier d’apparier ou de regrouper des paiements en attente entre deux mêmes contreparties et de les imputer simultanément.

 

Centralisation de la liquidité

TARGET2, avec une plate-forme technique commune ainsi qu’un cadre juridique, organisationnel et tarifaire harmonisé, permet aux établissements, en fonction de leurs besoins et de leurs activités, de centraliser leur trésorerie et de maintenir des relations de compte avec une banque centrale de leur choix.

Par ailleurs, TARGET2 permet aux groupes bancaires implantés dans plusieurs pays européens de regrouper leurs différents comptes en groupes de compte permettant une gestion centralisée / harmonisée. Il existe 2 types de groupes de comptes :

  • les groupes de compte « Information Consolidée » permettent aux trésoriers d’un groupe bancaire d’avoir une vue consolidée sur l’ensemble des comptes TARGET2 définis comme appartenant au groupe de compte.
  • les groupes de comptes « Compte Virtuel » permettent de gérer de manière intégrée la liquidité intrajournalière qui se trouve répartie entre les différents comptes TARGET2 du groupe de comptes. Le règlement d’une opération sur l’un de ces comptes peut intervenir dès lors que le solde du compte virtuel (cumul des soldes des comptes individuels augmenté des éventuelles lignes de crédit) le permet.

 

Mis à jour le : 13/12/2016 16:27