Language switcher

Mécénat culturel

Institution de la République, riche d’un patrimoine artistique ancien, la Banque de France inscrit son mécénat et ses actions culturelles dans son histoire et les lieux qu’elle occupe. Deux principes guident son action dans ce domaine : préserver et faire vivre.

Préserver le patrimoine national

La Banque de France a choisi d’accompagner les grandes institutions de l’État dans l’acquisition de biens classés Trésor national ou Œuvre d’intérêt patrimonial majeur. Elle privilégie l’achat d’œuvres ou de biens ayant une relation avec son histoire ou ses missions.

En voici quelques exemples :

  • Trésor de Cuts (Bibliothèque nationale de France – 2016)

La Banque de France, qui possède elle-même une très importante collection numismatique, a très largement contribué à l’achat de cet ensemble de 1 107 monnaies d’argent, émises de la fin du Xe au début du XIe siècle, classé Œuvre d’intérêt patrimonial majeur en 2015.

  • Table de Breteuil-Table de Teschen, par Johann Christian Neuber (Musée du Louvre – 2016)

La Table de Breteuil, dite Table de Teschen, offerte en 1780 par le roi de Saxe au diplomate Louis Charles Auguste Le Tonnelier, baron de Breteuil, est le chef-d’œuvre de Johann Christian Neuber. Joyau de l’histoire européenne, elle doit sa création au traité de Teschen, considéré par les diplomates comme le premier traité moderne où deux nations, la France et la Russie, se portent garantes de la paix entre l’Autriche et la Prusse et, plus globalement, de la sécurité collective en Europe. 

Table de Breteuil -Table de Teschen

Table de Breteuil
  • Portrait d’Oopjen Coppit par Rembrandt (Musée du Louvre – 2015)

La Banque de France a été sollicitée par le ministère de la Culture et de la Communication pour financer la part de la France dans l’achat des portraits de Marten Soolmans et Oopjen Coppit. Cette opération exceptionnelle au profit du musée du Louvre s’est faite dans le cadre d’un accord conclu en juillet 2015 par les ministres de la Culture français et néerlandais pour proposer une acquisition partagée entre le Louvre et le Rijksmuseum.

Portrait d’Oopjen Coppit par Rembrandt
  • Archives Turgot (Archives nationales – 2014)

Le fonds d’archives Turgot est un ensemble exceptionnel de plus de 14 000 manuscrits qui était conservé dans la descendance familiale depuis plus de deux siècles. L’acquisition pour le compte de l’État de ce témoignage capital de l’histoire politique et économique de la fin de l’Ancien Régime s’inscrit dans la politique de mécénat de la Banque de France qui est de contribuer au développement du patrimoine culturel de l’État et de favoriser la connaissance en économie.

Archives Turgot

 

Préserver le patrimoine de la Banque de France

La Banque de France dispose d’un patrimoine historique et artistique important. Sa volonté est de l’entretenir avec soin, de le restaurer et de le valoriser.

Restauration

  • Restauration de la Galerie dorée (janvier 2014-avril 2015)

Aucune restauration d’ampleur n’avait été entreprise depuis le XIXème siècle. Une campagne de restauration des copies et des boiseries s’avérait donc nécessaire. Ces travaux devenaient d’autant plus indispensables que des dommages structurels commençaient à menacer l’intégrité des boiseries. Un chantier de près de 18 mois, sous la supervision des Bâtiments de France et des Monuments Historiques, a été entrepris. L’objectif était triple : restaurer les boiseries, améliorer l’éclairage et l’isolation en utilisant les technologies les plus modernes (LED, complexes verriers, …), décrasser et protéger les copies du XIXème siècle. En 2015, la Galerie a pu être rouverte et visitée par près de 14.000 visiteurs lors des Journées Européennes du Patrimoine.

Galerie dorée restaurée
Galerie dorée restaurée
  • Restauration et remontage des décors de la Chancellerie d’Orléans (2010-2019)

La Banque de France, au terme d’un accord avec la Ville de Paris, a acheté le bâtiment et démonté les décors par l’architecte Alphonse Defrasse, sous la supervision des Monuments Historiques. Un accord signé avec le World Monument Fund et le ministère de la Culture en 2010, lui permet de financer le chantier de restauration des décors qui seront réinstallés aux Archives nationales, dans l’hôtel de Rohan-Strasbourg.

 

Faire vivre le patrimoine de la Banque de France

Riche d’un grand patrimoine immobilier et mobilier, la Banque de France s’attache à faire vivre celui-ci et à le faire partager au public le plus large notamment lors des Journées européennes du patrimoine.

  • Journées du Patrimoine

La Banque de France participe depuis leur création en 1984 aux Journées du patrimoine. Après avoir longtemps limité l’accès à la seule Galerie dorée, la Banque de France, pour répondre à la demande du public, a considérablement développé depuis 2009 le parcours de visite (salons d’apparat, mais aussi des cours et des espaces qui permettent au visiteur de découvrir les missions et les activités de la Banque de France). La visite de la salle souterraine où sont stockées les réserves d’or de la France n’étant pas possible, une évocation des lieux et la présentation d’une barre et d’un lingot d’or permettent de satisfaire la curiosité du public.

Journées du patrimoine

  • Mécénat musical

La Banque de France n’oublie pas que François Couperin fut le maître de musique du comte de Toulouse et mourut dans un immeuble qui lui appartient, rue Radziwill. Pour maintenir une activité musicale au sein de la galerie dorée, à l’acoustique exceptionnelle, elle a fait le choix d’accompagner des formations musicales nouvelles ainsi que de jeunes musiciens à qui est donnée la possibilité de jouer dans ce cadre exceptionnel.

En voici quelques exemples :

- Quatuor Cambini/Concert de la Loge

La Banque soutient depuis sa création le Concert de la Loge fondé par le violoniste Julien Chauvin. Cet orchestre reprend l’héritage du Concert de la Loge Olympique, créé en 1783 et dont la princesse de Lamballe, qui habitait l’hôtel de Toulouse était un des soutiens.

La Banque de France soutient également le Quatuor Cambini, autre formation de Julien Chauvin, qui a déjà enregistré deux disques dans la Galerie dorée.

- Association des anciens élèves du Conservatoire national de musique

La Banque de France ouvre depuis 2000 sa galerie dorée aux jeunes interprètes de l’Association des Anciens élèves et élèves des conservatoires nationaux supérieurs de musique et de danse. La Banque mécène depuis 2015 l’Association.

  • Prêts à des expositions

La Banque de France prête (sous certaines conditions) pour des expositions ou des dépôts, de plus ou moins longue durée, les œuvres de son patrimoine artistique et historique.

Quelques exemples de prêts d’œuvres :

La Fête à Saint-Cloud de Jean-Honoré Fragonard

Exposition « Jardins » au Grand Palais, Paris. Du 13 mars au 24 juillet 2017 (en préparation) 

Exposition « De Watteau à Fragonard, les fêtes galantes », Musée Jacquemart-André, Paris. Du 14 mars au 21 juillet 2014 

Baromètre-Thermomètre d’André-Charles Boulle

Dépôt dans les salles d’objets XVIIe-XVIIIe, Musée du Louvre, Paris. De mars à juin 2015

Exposition « 18e, aux sources du design, chefs d’œuvres du mobilier 1650 à 1790 », Château de Versailles. Du 28 octobre 2014 au 22 février 2015 

Amphitrite , tapisserie de la série des « Triomphes marins »

Exposition « Tapestry in the baroque : threads of splendor », Metropolitan Museum, New-York, Etats-Unis. D’octobre 2007 à janvier 2008

Mis à jour le : 25/11/2016 12:33