Liste actualité
Communiqués Banque de France

Résultats du sondage : « Les Français et l’économie »

La Banque de France est partenaire actif des Journées de l’économie, qui se tiendront à Lyon du 5 au 7 novembre 2019. Comme chaque année le sondage de la Banque de France sur « les Français et l’économie », réalisé par Kantar Media , sera présenté en ouverture de l’évènement.

Cette année encore, ce sondage reflète l’intérêt des Français pour l’économie, qui remonte légèrement à 54 %, leur appréciation de l’évolution des prix et leurs besoins prioritaires d’information. 

En 2019, un Français sur deux juge « moyen » son niveau de connaissance en économie et près d’un tiers l’estime « faible » (30 %) contre 16 % des Français qui le considèrent « élevé ». Par ailleurs 50 % des Français surestiment l’inflation, et de la même façon anticipent la hausse des prix à un niveau supérieur à 2 %, sur un an. 

Les femmes sont moins intéressées que les hommes par l’économie en général (42 % contre 61 %) et leur besoin d’information porte plus sur les sujets proches de la vie quotidienne (prix, santé, emploi) quand les hommes s’intéressent relativement plus aux thèmes généraux comme les finances publiques ou les innovations technologiques.

Précisément, les innovations technologiques et le développement de l’économie numérique suscitent un besoin d’information mais ne créent pas de forte inquiétude pour l’emploi : 57 % des Français en attendent des créations et des destructions d’emplois qui s’équilibrent, 10 % des créations nettes et 31 % des destructions nettes. 76 % ne voient pas ces innovations technologiques menacer leur emploi ou leur secteur d’activité. Cette familiarité avec l’économie numérique se reflète dans l’utilisation des moyens de paiement avec une utilisation prioritaire de la carte de paiement (pour 75 % des Français), même si les espèces sont le second moyen le plus utilisé, tout particulièrement chez les jeunes. 

Les réformes engagées en France sont perçues de façon contrastée par les Français : si 53 % d’entre eux estiment que la réforme de la formation professionnelle va améliorer la situation économique, ils ne sont que 33 % à le penser pour celle du code du travail et 31 % pour celle de l’assurance chômage. S’agissant des réformes à venir, la priorité des Français (58 % des réponses) va à celle du système de santé, devant celle des retraites (48 % de l’ensemble des Français) ; mais cette dernière est toutefois prioritaire pour les Français les plus concernés par les petites retraites (56 % des titulaires de revenus inférieurs à 1 500 euros). 

Concernant des grands défis mondiaux, les Français placent largement en tête le changement climatique (pour 62 %), devant les inégalités sociales, le chômage et la pauvreté (51 %). Et pour eux, c’est d’abord aux pouvoirs publics (pour 41 %) qu’il appartient d’engager des efforts pour l’affronter.

Le sondage capte aussi leur perception de la transition que connaît l’économie, objet d’une table ronde le 5 novembre à laquelle participent le gouverneur François Villeroy de Galhau et le prix Nobel d’économie Joseph Stiglitz.

Télécharger la version PDF du document

Communiqués Banque de France
Résultats du sondage : « Les Français et l’économie »
  • Publié le 05/11/2019
  • 2 page(s)
  • FR
  • PDF (593.67 Ko)
Télécharger (FR)