Language switcher

Vous êtes ici

Les missions de la Banque de France

La Banque de France est aujourd’hui le pilier français de l’Eurosystème, ce système fédéral qui regroupe la Banque centrale européenne et les banques centrales nationales.  Ses trois grandes missions sont la stratégie monétaire, la stabilité financière et le service économique à la collectivité. 

En matière de stratégie monétaire, son rôle est crucial puisque ses équipes d’économistes et d’opérateurs de marché préparent puis mettent en œuvre les décisions prises par le Conseil des gouverneurs, organe collégial :

  • Études et recherche, analyses et prévisions, enquêtes et statistiques sont mises au service d’un diagnostic macroéconomique et financier complet qui contribue à la préparation des décisions de la BCE.
  • Présence sur les marchés, expertise sur les contreparties et les garanties fournies et grande connaissance des mécanismes de transmission de la politique monétaire permettent de mettre en œuvre efficacement les décisions prises et de participer aux réflexions sur l’évolution du cadre opérationnel.

Être le gardien de la monnaie vise non seulement la stabilité des prix mais également la confiance dans le cash :

  • La Banque de France est le premier imprimeur de billets en euros et dispose de deux centres industriels en Auvergne, sa papeterie de Vic-le-Compte et son imprimerie de Chamalières. 
  • Elle assure également la surveillance de la qualité de la monnaie fiduciaire et procède au retrait des coupures en mauvais état.

En matière de stabilité financière, la Banque de France a une double responsabilité de protection et de surveillance :

  • Elle est en charge du renforcement de la réglementation et de la prévention des risques ainsi que de la sécurité des dépôts des épargnants. 
  • Elle assure avec l’ACPR la supervision des entreprises du secteur financier (777 établissements bancaires, 827 entreprises d’assurance et mutuelles), veille au bon fonctionnement des systèmes de paiement et des infrastructures de marché et procède régulièrement à l’évaluation des risques et vulnérabilités du système financier.

Les services à l'économique :

  • S’adressant aux ménages et aux entreprises :
  • Ce sont des services concrets aux ménages les plus fragiles avec en 2016, 210 000 dossiers de surendettement définitivement traités, et 66 700 désignations d’établissements bancaires pour le droit au compte. 
  • Cela couvre aussi pour les PME la cotation des entreprises, la médiation du crédit et l’accompagnement des TPE.
  • C’est également la réalisation d’enquêtes de conjoncture nationales et régionales toujours très attendues par les chefs d’entreprise

 

  • S'adressant à l'Etat :
  • Tenue du compte du Trésor public
  • Adjudications de titres publics
  • Tenue des comptes courants de bons du Trésor
  • Élaboration de la balance des paiements
  • Autres activités sous convention de l'État

 

Mis à jour le : 03/03/2017 15:09