Statistiques

Tendances régionales : Normandie - Octobre 2022

15 Novembre 2022

Dans un environnement conjoncturel difficile, marqué par une succession de chocs, l’activité continue à résister globalement. Selon les chefs d’entreprise participant à notre enquête (environ 8 500 entreprises ou établissements interrogés entre le 27 octobre et le 4 novembre), l’activité au mois d’octobre a légèrement progressé dans l’industrie et les services, et a été à peu près stable dans le bâtiment. Pour novembre, les entreprises anticipent une poursuite de cette tendance.

Les difficultés d’approvisionnement se replient de nouveau dans l’industrie (43 % des entreprises industrielles le mentionnent en octobre, après 48 % en septembre) et évoluent peu dans le bâtiment (41 %, après 40 %). On observe un ralentissement de la hausse des prix des produits finis. Les difficultés de recrutement s’atténuent légèrement (indiquées par 55 % des répondants, après 58 % en septembre).

Pour le mois d’octobre, notre indicateur d’incertitude progresse dans les services et demeure à des niveaux toujours élevés dans l’industrie et le bâtiment. La situation de trésorerie des entreprises se dégrade à nouveau dans l’industrie et à un moindre degré dans les services.

Interrogées pour la première fois sur les conséquences de la situation énergétique, 25 % des entreprises indiquent que leur activité du mois passé a été touchée, dont 7 % fortement. Pour les trois prochains mois, près de quatre entreprises sur dix s’attendent à un impact (faible ou fort) sur leur activité. S’agissant de l’impact sur leurs marges dans les trois prochains mois, il concerne deux entreprises sur trois dans le bâtiment et l’industrie manufacturière, et près d’une entreprise sur deux dans les services marchands.

En tenant compte par ailleurs des secteurs non (ou moins) bien couverts par l’enquête, comme l’énergie, le commerce et les transports, plus affectés par le blocage des raffineries et les pénuries de carburant en octobre, les premières indications suggèrent que la croissance du PIB serait très légèrement positive au quatrième trimestre.

Points Clefs

En octobre, l’activité dans l’industrie et les services marchands est en légère baisse alors qu’elle progresse à un rythme moins soutenu que le mois précédent dans le bâtiment.

Les secteurs de l’agroalimentaire et des équipements électriques et électroniques demeurent sur une tendance favorable tandis que dans le matériel de transport et des autres produits industriels, la production s’est repliée. L’activité dans l’industrie chimique s’inscrit en net recul en raison de perturbations diverses sur les sites de production.

Dans les services marchands, l’activité reste pénalisée par les difficultés de recrutement. L’herbergement enregistre des annulations liées aux pénuries de carburant.

Les chefs d’entreprise sont attentifs aux conséquences de la hausse du coût de l’énergie sur leurs conditions de production et leurs marges. Pour novembre, ils anticipent une croissance de l’activité dans l’industrie et les services marchands et un tassement dans le bâtiment.

Télécharger l'intégralité de la publication