Statistiques

Tendances régionales : Auvergne-Rhône-Alpes - Juin 2023

13 Juillet 2023

Selon les chefs d’entreprise participant à notre enquête (environ 8 500 entreprises ou établissements interrogés entre le 28 juin et le 5 juillet), l’activité a légèrement progressé en juin dans l’industrie, et plus nettement dans les services et le bâtiment, avec dans ces deux secteurs une évolution meilleure que prévu le mois dernier. Les anticipations pour le mois en cours semblent, comme souvent ex ante, plus contrastées : les chefs d’entreprise anticipent une stabilité dans l’industrie, une progression dans les services et un recul dans le bâtiment.

Les difficultés d’approvisionnement se stabilisent à des niveaux relativement bas dans le bâtiment (16 % des entreprises les mentionnent en juin, après 15 % en mai) et dans l’industrie (23 %, comme en mai). Pour le troisième mois consécutif, les industriels jugent que les prix sont en nette baisse pour les matières premières et qu’ils se stabilisent pour les produits finis. Les opinions sur les évolutions des prix des services et du bâtiment reviennent à leurs niveaux pré‑Covid. Dans l’industrie, le processus de désinflation se confirme : seuls 8 % des chefs d’entreprise indiquent avoir augmenté leurs prix de vente en juin – ce qui représente un plus bas depuis début 2021 – et 6 % d’entre eux les ont baissés – un plus haut depuis près de trois ans. La proportion d’entreprises ayant baissé leurs prix est également en hausse dans le bâtiment. Les difficultés de recrutement évoluent peu et concernent la moitié des entreprises (50 %).

Notre indicateur d’incertitude remonte sensiblement dans les services et le bâtiment. Dans l’industrie et le gros œuvre du bâtiment, les carnets de commandes se stabilisent à des niveaux inférieurs à leur moyenne de long terme. La situation de trésorerie reste jugée dégradée dans l’industrie et dans les services.

Sur la base des résultats de l’enquête, complétés par d’autres indicateurs, nous estimons que la progression du PIB au deuxième trimestre 2023 serait de + 0,1 % par rapport au trimestre précédent.

Points clefs

Après un mois de mai ralenti, l’activité industrielle reprend des couleurs tant sur le plan national qu’au sein de la région. Pour le deuxième mois consécutif, les prix des produits finis se rétractent du fait de la baisse des prix des matières premières enclenchée depuis plusieurs mois. Le niveau des stocks reste à un niveau très élevé alors que les carnets de commandes continuent de s’effriter. Les chefs d’entreprise anticipent un ralentissement de l’activité au cours du mois de juillet.

Comme au niveau national, l’activité des services marchands est en progression dans la région. Les prix augmentent légèrement au mois de juin. Même si les effectifs sont en légère hausse, il est à noter que plus d’un tiers des chefs d’entreprise rencontrent des difficultés de recrutement. L’activité devrait se maintenir au cours du mois de juillet.

Dans le bâtiment, au global, après un mois de mai morose, une reprise de l’activité est constatée au niveau régional et national. Bien que toujours en hausse, l’évolution des carnets de commandes est moins prononcée. Les effectifs continuent de progresser légèrement bien que la moitié des entreprises rencontrent des difficultés de recrutement. Au mois de juillet, l’activité devrait fléchir pour la première fois de l’année.

Télécharger l'intégralité de la publication