Statistiques

Tendances régionales : Auvergne-Rhône-Alpes - Décembre 2023

Mise en ligne le 16 Janvier 2024

Selon les chefs d’entreprise participant à notre enquête (environ 8 500 entreprises ou établissements interrogés entre le 20 décembre et le 5 janvier), l’activité a progressé en décembre dans l’industrie, les services marchands et le second œuvre du bâtiment, et s’est stabilisée dans le gros œuvre.

 

D’après les anticipations pour janvier, l’activité progresserait dans l’industrie et les services, mais sur un rythme plus ralenti, et se contracterait dans le bâtiment.

Les carnets de commandes continuent de se dégrader dans le bâtiment. Dans l’industrie, ils se regarnissent légèrement mais leur niveau est cependant toujours jugé bas, à l’exception notable de l’aéronautique.

La modération des prix de vente se poursuit. Selon les industriels, les prix des matières premières se stabilisent tandis que les prix des produits finis progressent peu. Dans l’industrie et les services marchands, la proportion d’entreprises ayant augmenté leurs prix continue de baisser en décembre, et elle se stabilise dans le bâtiment.

Les difficultés de recrutement repartent sensiblement à la baisse et concernent 41% des entreprises (après 45% en novembre).

L’indicateur d’incertitude est revenu à un niveau proche de son niveau pré-Covid dans l’ensemble des grands secteurs. La situation de trésorerie se détériore à nouveau dans l’industrie et se stabilise dans les services. Elle est jugée dégradée dans de nombreux secteurs d’activité.

Sur la base des résultats de l’enquête, complétés par d’autres indicateurs, la hausse du PIB au quatrième trimestre serait un peu plus élevée que notre estimation de + 0,1% du mois dernier et approcherait + 0,2% (après une baisse de – 0,1% au troisième trimestre), soutenue par les services marchands ainsi que, dans une moindre mesure, par l’industrie manufacturière.

Points clefs

En décembre, l’activité industrielle a légèrement progressé au niveau national alors qu’elle reste stable au plan régional. Malgré des entrées de commandes intérieures et étrangères en hausse, les carnets sont toujours jugés insuffisants et le taux d’utilisation des capacités de production reste bas. Les stocks de produits finis sont en légère diminution. Dans un con texte général de stabilisation des prix des matières premières, les prix de vente évoluent peu. Les effectifs sont en léger recul.

Dans le secteur des services marchands, l’activité sur le mois de décembre a progressé tant au
national qu’au régional et ce, de façon plus marquée en région. Une bonne dynamique est constatée au niveau de la demande. L’augmentation des prix de vente s’est légèrement accentuée par rapport au mois précédent. Le niveau de trésorerie est jugé comme étant conforme aux attendus par l es chefs d’entreprise.

Enfin, dans le secteur du bâtiment, le niveau d’activité progresse globalement que cela soit au niveau national ou au niveau régional. Cette progression est portée par une bonne dynamique dans le second d’œuvre. En ce qui concerne le gros œuvre, alors que l’activité reste globalement stable au niveau national, un léger recul est observé dans la région . Les carnets de commandes se resserrent sensiblement ce mois ci et les hausses de prix des devis ralentissent. Des difficultés de recrutement subsistent pour plus de la moitié des entreprises interrogées.