Statistiques

Baromètre mensuel de l’Inclusion Financière – n°18 octobre 2022

14 Octobre 2022

En septembre 2022, le nombre de dépôts de dossiers de surendettement est identique à celui de septembre 2021. Sur les 9 premiers mois de l’année, la baisse atteint 8% par rapport à la même période de 2021. S’agissant du droit au compte, le nombre de désignations de banques est similaire à celui de septembre 2021 (+1%), avec un cumul annuel en baisse de 5%.

On observe un retour au flux de 2019 pour les inscriptions au FICP, dont le volume progresse de 17% par rapport au mois de septembre 2021. En cumul, la hausse demeure de 18% depuis le début de l’année. Le nombre d’inscriptions au FCC rejoint celui de septembre 2021 (+1%), l’écart cumulé par rapport aux 9 premiers mois 2021 étant de +11%.
Le nombre de consultations obligatoires du FICP est en augmentation de 11% (+4% en cumul annuel) dans le cadre de l’octroi d’un crédit à la consommation par les établissements agréés, et en baisse de 23% s’agissant des crédits immobiliers (-12% en cumul annuel).


La Banque de France contribue à l’inclusion financière des ménages en difficulté en assurant les services publics qui lui sont confiés : traitement des situations de surendettement, droit au compte, droit d’accès aux fichiers d’incidents bancaires, réponse aux questions du public en matière de réglementation et de pratiques bancaires (comptes et frais bancaires, moyens de paiement, microcrédit etc.) ou d’assurance.

Ces services sont accessibles par téléphone, par courrier, à ses guichets présents dans chaque département, et sur son site Internet : Banque de France | Particuliers (banque-france.fr). L’évolution positive du nombre de demandes reçues par la Banque et de visites de son site (voir page 6) montre que l’intérêt du public pour ces sujets ne se dément pas.