Bulletin de la Banque de France

En 2022, la baisse des délais de paiement des entreprises se confirme

9 Novembre 2023
Auteurs : Olivier Gonzalez

Bulletin no 249, article 1. La Banque de France élargit à plus d’un million de microentreprises son périmètre d’étude sur les délais de paiement des entreprises françaises. En 2022, les délais fournisseurs et clients se sont inscrits à la baisse pour l’ensemble des entreprises (1,3 million), avec un recul de 2 jours en moyenne pour la population historique sous revue (grandes entreprises, entreprises de taille intermédiaire, PME hors microentreprises, les plus concernées par le crédit interentreprises) et de respectivement 2 jours et 1 jour pour les microentreprises. 

Les retards de paiement augmentent avec la taille des entreprises. Ainsi, même si les grandes entreprises sont moins nombreuses à régler leurs fournisseurs après 60 jours, des retards de paiement ont continué d’affecter surtout les PME, avec 15 milliards d’euros manquant alors à leur trésorerie. Cela justifie l’action de la Banque de France pour dégrader la cotation des entreprises aux délais de paiement excessifs non justifiés.

Image Bulletin No. 249, article 1
En 2022, la baisse des délais de paiement des entreprises se confirme

Cette étude s’appuie sur la base des comptes sociaux du Fichier bancaire des entreprises (FIBEN) géré par la Banque de France. Le périmètre de l’étude couvre l’ensemble des entreprises situées en France et qui n’appartiennent pas au secteur financier, quel que soit leur statut juridique, à l’exception des sociétés civiles immobilières et foncières indépendantes (cf. annexe 1).

Pour cette nouvelle édition de cette étude annuelle sur les comportements de paiement des entreprises françaises, le périmètre des liasses fiscales exploitées ne se limite plus aux entreprises cotées par la Banque de France. Il s’est considérablement élargi, avec un nombre de bilans multiplié par quatre. Ce supplément de bilans, principalement d’entreprises de petite taille, permet d’intégrer les microentreprises dans l’analyse.

Pour cette catégorie des microentreprises, les liasses fiscales sont disponibles pour la période 2019-2022. Par suite, et du fait également des spécificités de cette population (cf. encadré 1), l’analyse des délais de paiement est conduite ici distinctement de celle du reste des entreprises.

1 La baisse des délais de paiement se confirme en 2022 pour toutes les entreprises

En 2022, les entreprises françaises règlent sensiblement plus vite leurs fournisseurs

Après avoir légèrement augmenté en 2020 pendant la crise sanitaire, les délais de paiement clients et fournisseurs des entreprises hors microentreprises suivent une deuxième baisse consécutive après 2021, qui atteint 2 jours en 2022 (cf. graphique 1). Ainsi, la reprise de la réduction des délais de paiement fournisseurs amorcée en 2018 se confirme et s’amplifie en 2022. La diminution concomitante des délais fournisseurs et clients induit une baisse importante du poids financier du crédit interentreprises (mesuré par le solde commercial), inférieur de 2 jours de chiffre d’affaires à son niveau de 2019.

Les microentreprises avaient également rallongé leurs délais fournisseurs de 1 jour d’achats en 2020, alors que leurs délais clients restaient stables. Cet accroissement a toutefois été effacé dès 2021. La contraction des délais fournisseurs des microentreprises a repris en 2022, accompagnée par celle, moins forte, des délais clients (– 1 jour de chiffres d’affaires, contre – 2 jours d’achats pour les délais fournisseurs). Ce décalage s’est traduit par une légère dégradation du solde commercial des microentreprises en 2022 par rapport à 2021.

La baisse des délais fournisseurs est particulièrement forte pour les grandes entreprises

En 2022, la baisse observée des délais de paiement est commune à l’ensemble des entreprises, quelle que soit leur taille (cf. tableau 1).

Télécharger l'intégralité de la publication