Language switcher

Les opérations d’open market

Les opérations « d'open market », c'est-à-dire « effectuées aux conditions de marché »,  répondent à trois finalités :

  • pilotage des taux d'intérêt,
  • gestion de la liquidité bancaire
  • et signal d'orientation de la politique monétaire.

Elles sont effectuées par voie d'appels d'offres réguliers ou ponctuels, ou par le biais de transactions bilatérales. Elles sont constituées :

  • Des opérations principales de refinancement (MRO : Main Refinancing Operations)

Ces appels d’offres hebdomadaires constituent l'instrument essentiel de refinancement et de pilotage des taux d'intérêt à court terme. Les concours octroyés par cette voie prennent la forme de cession temporaire (prêts garantis par la prise en pension d’actifs). Ces concours sont d'une durée d'une semaine ;

  • Des opérations de refinancement à plus long terme, c’est-à-dire, d’une durée supérieure à une semaine (LTRO « Longer-Term Refinancing Operations »)

Dans le cadre conventionnel, il n’existe qu’une forme de LTRO, d’une maturité de 3 mois. Leur nombre s’est accru à partir de 2007 du fait de la crise avec des maturités plus nombreuses qui ont pu aller jusqu’à 3 ans (VLTRO « Very Long Term Refinancing Operations » conduites par l’Eurosystème de décembre 2011 à février 2012).

  • Des opérations de réglage fin

Ces opérations permettent de faire la jonction entre deux autres opérations de refinancement. Leur durée est variable. Elles peuvent être mises en œuvre afin d'atténuer des chocs sur la liquidité bancaire et permettent, le cas échéant, de piloter l'évolution au jour le jour du taux du marché monétaire.

Contrairement aux précédentes, elles sont effectuées avec un cercle plus limité de contreparties agréées à cet effet par les banques centrales nationales et choisies dans chaque Etat membre parmi les établissements les plus actifs sur le marché monétaire.

Elles peuvent revêtir des formes variées : opérations de cession temporaire, swaps de devises contre euros, reprises de liquidités. Ces opérations sont lancées, en tant que de besoin, à l'initiative de la BCE, et peuvent être exécutées par voie d'appels d'offres rapides ou sur la base de transactions bilatérales négociées avec les contreparties ;

  • Des opérations structurelles

Ces opérations sont réalisées sous forme d'opérations de cession temporaire ou d'émissions de certificats de dette du SEBC. Elles ont pour vocation d’agir durablement, si besoin est, sur la liquidité bancaire. Les opérations de cession temporaires peuvent servir à des apports de liquidités de longue durée au système bancaire et les émissions de certificats de dette, à accroître son besoin de refinancement.

Mis à jour le : 30/11/2016 16:33