Notes mensuelles

Septembre

  • Diminution du taux de croissance annuel de l’encours des NEU CP bancaires (1,7% en données brutes, après 4,7% en août et -5,7% en septembre 2018). Rythme de progression toujours soutenu pour l’encours des NEU CP corporate quoiqu’en baisse(7,7% sur un an en données brutes, après 10,2% en août et 16,0% en septembre 2018).
  • Taux moyens enregistrant des évolutions contrastées pour les NEU CP bancaires en fonction des durées à l’émission, avec des variations globalement orientées à la baisse pour les NEU CP corporate.
  • Distribution des émissions par durée initiale restant asymétrique avec une concentration des volumes sur les piliers de maturité du 12 mois,  3 mois et 1 à 3 jours  pour les titres bancaires, et sur les durées de 1 mois, 3 mois et, dans une moindre mesure, 6 mois pour les titres corporate.

 

Août

  • Progression des encours des NEU CP bancaires  à un rythme annuel redevenu nettement positif (4,5% en données brutes, après 0,3% en juillet et -9,0% en août 2018). Rythme de progression toujours soutenu pour l’encours des NEU CP corporate (10,1% sur un an en données brutes, après 10,7% en juillet et 17,2% en août 2018).
  • Taux moyens en baisse pour les NEU CP bancaires sur les durées à l’émission supérieures à 3 mois, avec des variations plus ténues pour les NEU CP corporate.
  • Distribution des émissions par durée initiale restant asymétrique avec une concentration des volumes sur les piliers de maturité du 12 mois, 1 et 3 mois et 1 à 3 jours  pour les titres bancaires, et sur les durées de 1 mois, 3 mois et 6 mois pour les titres corporate.

Juillet

  • Progression des encours des NEU CP bancaires  à un rythme annuel redevenu très légèrement positif (0,1% en données brutes, après -3,9% en juin et -5% en juillet 2018). Rythme de progression toujours soutenu pour l’encours des NEU CP corporate (10,7% sur un an en données brutes, après 9,4% en juin et 12% en juillet 2018).
  • Taux moyens en baisse pour les NEU CP bancaires sur la plupart des durées à l’émission, et avec des variations plus limitées s’agissant des NEU CP corporate.
  • Distribution des émissions par durée initiale restant asymétrique avec une concentration des volumes sur les piliers de maturité du 12 mois,  3 mois et 1 à 3 jours  pour les titres bancaires, et sur les durées de 1 et 3 mois pour les titres corporate.

Juin 

  • Poursuite de la contraction des encours de NEU CP bancaires à un rythme un peu plus marqué (-4,0% sur un an en données brutes, après -0,4% en mai et -1,9% en juin 2018). Rythme de progression toujours soutenu pour l’encours de NEU CP corporate malgré le repli saisonnier de fin de semestre (9,5% sur un an en données brutes, après 17,4% en mai et 6,4% en juin 2018).
  • Taux moyens toujours en territoire négatif pour les NEU CP bancaires et corporate sur l’ensemble des durées à l’émission.
  • Distribution des émissions par durée initiale asymétrique avec une concentration des volumes sur les piliers de maturité du 12 mois, 3 mois et 1 à 3 jours pour les titres bancaires, et sur les durées de 1 et 3 mois pour les titres corporate.
     

Mai

  • Nette atténuation du rythme de contraction des encours de NEU CP bancaires (-0,8%, après -6,5% en avril). Rythme de progression annuel toujours très soutenu pour l’encours des NEU CP corporate (17,3%, après 15,1% en avril).
  • Taux moyens toujours négatifs pour les NEU CP bancaires et corporate sur l’ensemble des durées à l’émission.
  • Distribution des émissions par durée initiale asymétrique avec une concentration des volumes émis sur les piliers de maturité du 12 mois,  1 à 3 jours et 3 mois pour les titres bancaires, et sur les durées de 1 et 3 mois pour les titres corporate.

Avril

  • Taux de croissance annuel de l’encours des NEU CP bancaires négatif pour le 12ème mois consécutif (-6,6% en données brutes, après -10,1% en mars). Rythme de progression annuel toujours très soutenu pour l’encours des NEU CP corporate (15,1%, après 17,0% en mars).
  • Taux moyens toujours négatifs pour les NEU CP bancaires et corporate sur l’ensemble des durées à l’émission.
  • Distribution des émissions par durée initiale asymétrique avec une concentration des volumes émis sur les piliers de maturité du 12 mois, 3 mois et 1 à 3 jours pour les titres bancaires, et sur les durées de 1 et 3 mois et,  dans une bien moindre mesure, 6 mois pour les titres corporate.

Mars

  • Taux de croissance annuel de l’encours des NEU CP bancaires négatif pour le 11ème mois consécutif (-10,3% en données brutes, après -9,1% en février). Rythme de progression annuel toujours très soutenu pour l’encours des NEU CP corporate(16,9%, après 16,5% en février).

  • Taux moyens toujours négatifs pour les NEU CP bancaires et corporate sur l’ensemble des durées à l’émission les plus usitées.
  • Distribution des émissions par durée initiale toujours asymétrique avec une concentration des volumes émis sur les piliers de maturité du 12 mois, 1 à 3 jours et 3 mois pour les titres bancaires, et sur les durées de 1, 3 et,  dans une bien moindre mesure, 6 mois pour les titres corporate.

Février

  • Taux de croissance annuel de l’encours des NEU CP bancaires négatif pour le 10ème mois consécutif (-9,2% en données brutes, après -10,8% en janvier). Rythme de progression annuel toujours élevé en février pour l’encours des NEU CP corporate(16,5%, après 19,6% en janvier).
  • Taux moyens toujours négatifs pour les NEU CP bancaires et corporate sur l’ensemble des durées à l’émission les plus usitées.
  • Distribution des émissions par durée initiale toujours asymétrique avec une concentration des volumes émis sur les piliers de maturité du 12 mois, 1 à 3 jours et 3 mois pour les titres bancaires, et sur les durées de 1, 3 et 6 mois pour les titres corporate.

Janvier

  • Taux de croissance annuel de l’encours des NEU CP bancaires négatif pour le 9ème mois consécutif (-10,8% en données brutes). Net rebond en janvier du rythme de progression annuel de l’encours des NEU CP corporate(19,6%, après 3,9% en décembre).
  • Taux moyens toujours négatifs pour les NEU CP bancaires et corporate sur l’ensemble des durées à l’émission, malgré une hausse par rapport au mois précédent s’agissant des piliers de maturités supérieures ou égales à 3 mois.
  • Distribution des émissions par durée initiale toujours asymétrique avec une concentration des volumes émis sur les piliers de maturité du 12 mois, 3 mois et 1 à 3 jours pour les titres bancaires, et sur les durées de 3, 1 et 6 mois pour les titres corporate.
  • Léger resserrement sur les deux dernières années des spreads moyens observés sur les NEU CP corporate

Mis à jour le : 10/10/2019 11:00