Statistiques

Tendances régionales : Normandie - Novembre 2022

13 Décembre 2022

Malgré un environnement très incertain, marqué par une conjonction de chocs externes de grande ampleur, l’activité continue à résister globalement. Selon les chefs d’entreprise participant à notre enquête (environ 8 500 entreprises ou établissements interrogés entre le 28 novembre et le 5 décembre), l’activité au mois de novembre a progressé dans chacun des trois grands secteurs, de façon d’ailleurs plus prononcée qu’anticipé le mois dernier. Pour décembre, les entreprises anticipent une nouvelle progression dans les services, une stabilité de l’activité dans l’industrie et un repli dans le bâtiment ; les perspectives à moyen terme sont jugées plus incertaines.

Les difficultés d’approvisionnement se replient de nouveau dans l’industrie (41 % des entreprises industrielles les mentionnent en novembre, après 43 % en octobre) et dans le bâtiment (36 %, après 41 %). La hausse des prix des produits finis se poursuit au même rythme soutenu. Les difficultés de recrutement s’atténuent légèrement (indiquées par 53 % des répondants, après 55 % en octobre).

Notre indicateur d’incertitude diminue légèrement dans les services, mais progresse dans le bâtiment et demeure à des niveaux toujours élevés dans l’industrie. La situation de trésorerie des entreprises se stabilise à un niveau jugé dégradé dans l’industrie, et légèrement au-dessous de sa moyenne dans les services.

Concernant les conséquences de la situation énergétique, 24 % des entreprises indiquent que leur activité- du mois passé a été affectée, dont 6 % fortement. Pour les trois prochains mois, 35 % des entreprises s’attendent à un impact (faible ou fort) sur leur activité (42 % dans l’industrie). S’agissant de l’impact sur leurs marges dans les trois prochains mois, il concerne deux entreprises sur trois dans le bâtiment et l’industrie manufacturière, et près d’une entreprise sur deux dans les services marchands.

Sur la base des résultats de l’enquête, complétés par d’autres indicateurs, nous estimons que le PIB serait en légère hausse en novembre et quasi stable en décembre. La progression du PIB pour le quatrième trimestre 2022 s’établirait ainsi autour de + 0,1 % par rapport au trimestre précédent, en cohérence avec notre projection à trois ans pour l’économie française.

Points Clefs

En novembre, l’activité dans l’industrie et les services marchands se montre résiliente alors qu’elle fléchit dans le bâtiment.

Le secteur de l’agroalimentaire demeure sur une tendance favorable, l’activité se maintient dans la fabrication du matériel de transport et de l’équipement électrique et électronique. Dans le secteur du travail du bois, la production marque le pas. Dans l’industrie chimique, l’activité enregistre une reprise marquée après les difficultés de production d’octobre.

Dans les services marchands, l’activité résiste grâce au secteur du transport en dépit des difficultés de recrutement.

Dans le bâtiment, les carnets sont bien étoffés avec une visibilité qui tend à s’amenuiser.

Les chefs d’entreprise anticipent, pour décembre, une stabilisation de leur activité dans l’industrie et les services marchands et une baisse dans le bâtiment

Télécharger l'intégralité de la publication