Statistiques

Tendances régionales : Hauts-de-France - Septembre 2023

12 Octobre 2023

Selon les chefs d’entreprise participant à notre enquête (environ 8 500 entreprises ou établissements interrogés entre le 27 septembre et le 4 octobre), l’activité a peu évolué en septembre dans l’industrie, et a progressé dans les services marchands et le second oeuvre du bâtiment. Pour octobre, les chefs d’entreprise anticipent une progression de l’activité dans l’industrie et les services, et une stabilité dans le bâtiment. Les carnets de commandes poursuivent leur érosion dans l’industrie et le bâtiment.

Les difficultés d’approvisionnement se stabilisent à de bas niveaux dans le bâtiment (9 % des entreprises les mentionnent en septembre, comme en août) et dans l’industrie (17 %, comme en août). Les industriels jugent que les prix sont de nouveau en nette baisse pour les matières premières et que ceux des produits finis se stabilisent. Dans les trois grands secteurs, la proportion d’entreprises ayant augmenté leurs prix le mois précédent reste faible, proche de ses niveaux pré-Covid. Dans l’industrie, 6 % des chefs d’entreprise ont baissé leurs prix en septembre, alors que 7 % les ont augmentés.

Les difficultés de recrutement reculent de nouveau en septembre mais restent encore élevées (48 %, après 50 % en août). La situation de trésorerie reste jugée dégradée dans l’industrie et les services.

Sur la base des résultats de l’enquête, complétés par d’autres indicateurs, le PIB progresserait légèrement au troisième trimestre 2023 (+ 0,1 %) après la hausse surprise du deuxième trimestre (+ 0,5 %).

Points Clefs

L'activité économique régionale a connu un certain dynamisme en septembre.

Dans l'industrie, la production globale a nettement rebondi dans la quasi totalité des secteurs, soutenue par une reprise de la demande domestique et étrangère.
L'augmentation de la production a é t é particulièrement importante dans les domaines des matériels de transport et de la fabrication de produits en caoutchouc plastiques.
Seules les branches des industries agroalimentaires et du textile habillement chaussures ont vu leur production reculer. Les prévisions à court terme restent néanmoins mesurées. Face à des carnets de commandes toujours insuffisants, les industriels s'attendent tout au plus à une légère progression de production.

Dans les services marchands, l'activité et la demande se sont inscrites en baisse, hormis dans les secteurs du nettoyage des bâtiments et des activités juridiques de gestion et d'ingénierie. La baisse des prestations a été sensible dans les domaines de l'informatique et de l'information communication. Pour les prochaines semaines, les chefs d'entreprise prévoient dans l'ensemble une hausse de l'activité et de la demande.

Dans la construction, la reprise d'activité a été énergique dans le secteur du bâtiment portée par des carnets de commandes qui restent consistants. Dans le secteur des travaux publics, face à l'insuffisance de la demande , une diminution des mises en chantier a été enregistrée. À court terme, la situation pourrait s'inverser : une hausse d'activité est attendue dans les travaux publics tandis que dans le bâtiment, un recul de l’activité est annoncé

Télécharger l'intégralité de la publication