Statistiques

Tendances régionales : Centre-Val de Loire - Février 2023

13 Mars 2023

Sur le début de l’année 2023, l’activité continue de bien résister. Selon les chefs d’entreprise participant à notre enquête (environ 8500 entreprises ou établissements interrogés entre le 24 février et le 3 mars), l’activité a progressé en février dans l’industrie et les services ; elle a été à peu près stable dans le bâtiment. Pour mars, les entreprises anticipent une nouvelle progression dans l’industrie et les services, et une légère baisse de l’activité dans le bâtiment.

Si la détente sur les difficultés d’approvisionnement se poursuit de façon assez nette dans le bâtiment (24% des entreprises industrielles les mentionnent en février, après 31% en janvier), ces difficultés se stabilisent dans l’industrie, où 33% des chefs d’entreprise les mentionnent après la forte baisse observée en janvier. Le jugement sur le rythme de hausse des prix des matières premières baisse significativement en février et retrouve un niveau désormais proche de celui observé avant la crise Covid. Les chefs d’entreprise indiquent également – dans de moindres proportions – un ralentissement des prix des produits finis, sauf dans l’agro-alimentaire où la dynamique de prix reste élevée. Après quatre mois de baisse, les difficultés de recrutement se stabilisent et concernent environ la moitié des entreprises (52%, après 51% en janvier).

Notre indicateur d’incertitude demeure élevé dans l’industrie et le bâtiment. Dans l’industrie, la situation de trésorerie se redresse mais est jugée encore dégradée, et l’opinion sur le niveau des carnets de commandes s’effrite légèrement. Concernant les conséquences de la situation énergétique, l’opinion remontée par les chefs d’entreprise s’améliore légèrement : ils sont de moins en moins nombreux à indiquer un impact sur leur activité au cours des trois prochains mois (29%, après 31% en janvier et 35% en novembre), notamment dans l’industrie.

Sur la base des résultats de l’enquête, complétés par d’autres indicateurs, nous estimons que la progression du PIB au premier trimestre 2023 s’établirait ainsi autour de + 0,1% par rapport au trimestre précédent, ce qui est légèrement mieux qu’attendu dans nos dernières projections macroéconomiques, publiées en décembre

Points Clefs

Malgré un contexte toujours incertain, l’activité dans la région a globalement été stable dans l’industrie, les services marchands et a progressé dans le bâtiment, avec des dynamiques différentes cependant selon les secteurs.

Les difficultés d’approvisionnement ont continué à se réduire dans l’industrie et le bâtiment, tandis que les difficultés de recrutement perdurent dans beaucoup de secteurs. Malgré de moindres tensions sur les prix des matières premières, la hausse des prix des produits finis faiblit à peine, ce qui est souvent lié à des révisions usuelles de tarifs de début d’année.

Les trésoreries sont stables, à des niveaux sensiblement dégradés, notamment dans l’industrie. Les carnets de commandes sont jugés solides.

Une hausse modérée de l’activité est attendue en mars aussi bien dans l’industrie que dans le bâtiment et les services marchands.