Statistiques

Baromètre mensuel de l’Inclusion Financière - n°5 septembre 2021

14 Septembre 2021

La période estivale n’a pas remis en cause la tendance observée sur l’ensemble des indicateurs suivis par la Banque de France en matière d’inclusion financière : la situation d’ensemble reste globalement favorable.

Ainsi, à fin août, le nombre de dossiers de surendettement déposés depuis le début de l’année, s’il s’inscrit logiquement en hausse par rapport aux niveaux historiquement bas de 2020, reste en baisse de 16% par rapport à la même période de l’année 2019, année retenue comme référence. Sur le seul mois d’aout, les dépôts sont en recul de -11,3% par rapport à août 2019 et sont quasi stables par rapport à août 2020.

La même tendance s’observe pour le droit au compte, pour lequel le nombre de demandes enregistrées depuis le début de l’année 2021 reste en retrait de 33% par rapport aux huit premiers mois de l’année 2019.

Les inscriptions des personnes aux fichiers d’incidents de paiement ou de crédit demeurent également en forte baisse par rapport à 2019 (-22% pour le FICP et -42% pour le FCC). On note toutefois que s’agissant du FICP, ces volumes sont, comme le mois dernier, en augmentation en août 2021 par rapport au mois d’août 2020 (+15%).

Le nombre de consultations obligatoires du FICP dans le cadre de l’octroi d’un crédit par les établissements agréés, ne dépasse que légèrement son niveau d’août 2020.

En revanche, le nombre de personnes accompagnées ou informées par la Banque de France sur des sujets d’inclusion financière (surendettement, droit au compte, fichiers d’incident, autres dispositifs d’inclusion et information sur les opérations et les pratiques bancaires ou d’assurance) à ses guichets, par téléphone ou par courrier est toujours en augmentation de 10%, en 2021 par rapport à 2019. Il en est de même du nombre de visiteurs uniques de l’espace dédié aux particuliers du site Internet de la Banque de France (+23% par rapport à 2019, +13% par rapport à 2020).