Language switcher

Membres, quotes-parts, droits de vote

Le FMI compte actuellement 189 pays membres, la République de Nauru ayant rejoint le Fonds le 12 avril 2016.

Chaque pays membre se voit attribuer une quote-part en fonction de sa position relative dans l’économie mondiale. Les quotes-parts au FMI remplissent notamment les fonctions-clé suivantes :

  • souscriptions : la quote-part d’un pays membre détermine le montant maximum de ressources financières que le pays est tenu de fournir à l’institution. Le pays doit s’acquitter intégralement de sa souscription lors de son adhésion : 25 % en DTS ou dans une monnaie « largement acceptée » (dollar, euro, yen, livre sterling, ainsi que renminbi depuis octobre 2016), le solde en monnaie nationale du pays concerné
  • droits de vote : chaque membre dispose de voix de base1 (réparties entre tous les pays membres de manière égale), auxquelles s’ajoute une voix supplémentaire pour chaque fraction de la quote-part équivalant à 100 000 DTS
  • accès au financement : la quote-part définit aussi le montant de l’aide financière qu’un pays membre peut obtenir du FMI (limite d’accès). Par exemple, dans le cadre des accords de confirmation, chaque pays membre peut emprunter jusqu’à 145 % de sa quote-part annuellement et 435 % au total. Cependant, les limites d’accès peuvent être plus élevées dans des circonstances exceptionnelles et pour les instruments précautionnels

Le FMI fait appel à une formule de calcul des quotes-parts pour déterminer la position relative d’un pays membre. Pour mémoire, la formule des quotes-parts actuelle est la suivante2 :

 

QPC = (0.50*PIB + 0.30*Ouverture + 0.15*Variabilité +0.05*Réserves)^K

 

Augmentation des quotes parts prévues par la 14ème revue

[1] À la suite de la réforme de 2008, le nombre de voix de base a été fixé à 5,502 % du total des voix. Le nombre actuel des voix de base est presque le triple de ce qu’il était avant la mise en œuvre des réformes de 2008 

[2] Les variables sont définies ainsi :

PIB = 60% de PIB marché et 40% de PIB PPA; moyenne sur 3 ans
Ouverture = moyenne annuelle de la somme des paiements courants et des recettes courantes (biens, services, revenus et transferts) sur une période de 5 ans
Variabilité = variabilité des recettes courantes et des flux de capitaux nets (écart-type à la moyenne centrée sur 3 ans, sur une période de 13 ans)
Réserves = réserves officielles d’or et de devises  (moyenne mensuelle sur une année récente)
K = facteur de compression égal à 0,95

Mis à jour le : 02/12/2016 16:22