Document de travail

Technologies de l’information et de la communication et commerce international : le cas du déploiement de l’ADSL en France

27 Novembre 2019
Auteurs : Clément Malgouyres, Thierry Mayer, Clément Mazet-Sonilhac

Document de travail n°741. Dans cet article, nous étudions l’effet de la diffusion des technologies de l’information et de la communication en France, entre 1997 et 2007, sur le commerce international de biens et sur le bien-être des consommateurs. Pour cela, nous utilisons le déploiement progressif de l’Internet haut-débit (ADSL) en France pour évaluer l’impact causal de l’accès à cette technologie sur les importations des entreprises françaises. En pratique, nous mobilisons des données sur les variations spatiales et temporelles d’accès au haut débit entre communes pour comparer des entreprises bénéficiant d’un accès à celles n’en bénéficiant pas. Nous trouvons que l’expansion de l’ADSL entraine une augmentation de la valeur des importations de 25% au niveau de l’entreprise et que cet effet positif passe principalement par la marge extensive (l’augmentation de la diversité des produits importés et du nombre de partenaires commerciaux). Nous constatons également que l’augmentation des importations françaises est particulièrement pour des biens en provenance de Chine et d’Europe de l’Est et pour les biens d’équipement et les biens intermédiaires. Finalement, nous développons un modèle théorique, dans lequel les entreprises optimisent leur stratégie d’importation, qui nous permet de quantifier les effets de l’Internet haut-débit sur le bien-être des consommateurs. Dans le cadre de ce modèle, nos estimations impliquent que l’ADSL a réduit l’indice des prix à la consommation de 1,7% et que le canal des importations représente un quart de cet effet.

Image Technologies de l’information et de la communication et commerce international : le cas du déploiement de l’ADSL en France

De 1995 à 2008, la valeur des importations des pays les plus développés a augmenté deux fois plus vite que le PIB mondial. Cette accélération de la mondialisation a eu des répercussions bien documentées sur le marché du travail ainsi que sur le « bien-être » des consommateurs, notamment via la baisse des prix et l’augmentation des variétés disponibles. Cette période a également été caractérisée par des innovations importantes dans les technologies de l'information et de la communication (TIC) et par leur diffusion rapide dans l'économie mondiale. Il est fort probable que la "révolution des TIC" a réduit le coût des transactions commerciales internationales et a contribué à accélérer le rythme de l'intégration économique. Ainsi, dans la mesure où les TIC facilitent le commerce international, une partie des gains de consommation induits par le développement du commerce devrait être attribuée à leur diffusion. Dans cet article, nous testons cette hypothèse en estimant l'effet de la diffusion de l'Internet haut débit (ADSL) sur le comportement d'importation des entreprises françaises de 1997 à 2007.

Nous développons ensuite un cadre théorique pour évaluer l'impact de l’ADSL sur le bien-être des consommateurs, via son effet sur les imports de biens.
Nous exploitons le déploiement progressif de l'Internet haut débit en France, qui a été échelonné sur plusieurs années avec pour objectif principal de maximiser la couverture numérique de la population,  une considération limitée étant portée aux conditions économiques locales. Cette configuration fournit un terrain naturel pour une étude de cas permettant d’identifier l’impact de la disponibilité des TIC sur le comportement d'importation des entreprises.


Nous constatons que l'accès local à l'Internet haut-débit entraîne une hausse de la valeur totale des importations au niveau des entreprises : notre estimation implique une augmentation de 25 % après cinq ans. Appliqué à notre échantillon d'estimation et compte tenu des effets dynamiques, l'effet global de l'expansion de l’ADSL sur la valeur des importations (en dollars constants) au cours de la période 1997-2007 a fait passer son taux de croissance de 75 % à 91% (une augmentation de 16p.p.).  Nous constatons que cette augmentation de la valeur globale des importations est principalement associée à une augmentation du nombre de flux et ne constatons aucun effet sur la valeur moyenne par flux (un flux étant défini comme la combinaison d'une entreprise importatrice, d'un pays d'origine et d'un produit donné). De plus, tous les types de biens (intermédiaires, consommation et capital) sont concernés par l’impact de l’ADSL.

Finalement, nous constatons également que l’ADSL a un impact positif sur la performance de l'entreprise, mesurée par la valeur ajoutée et les ventes. Il est important de noter que l'intensité des importations des entreprises augmente : le rapport entre les importations et les ventes est positivement affecté et la part des intrants nationaux dans la consommation globale des produits intermédiaires diminue.
Dans la dernière partie de l'étude, nous évaluons les répercussions de nos résultats empiriques sur le bien-être des consommateurs à l'aide d'un modèle théorique. Selon nos valeurs préférées pour les paramètres calibrés, nos estimations empiriques issues de l'étude de l’étude de cas impliquent que l'Internet haut-débit a entraîné une baisse de 1,7 % des prix payés par le consommateur. Le canal des importations a contribué à hauteur de 0,48 % à cette baisse, soit environ un quart de l'effet global.