Évolutions monétaires dans la zone euro : septembre 2023

•    Le taux de croissance annuel de l’agrégat monétaire large M3 s’est établi à – 1,2 % en septembre 2023, après – 1,3 % en août 2023
•    Le taux de croissance annuel de l’agrégat monétaire étroit M1, qui inclut les billets et pièces en circulation et les dépôts à vue, s’est établi à – 9,9 % en septembre, contre – 10,4 % en août 
•    Le taux de croissance annuel des prêts aux ménages, en données corrigées, s’est inscrit en baisse à 0,8 % en septembre, après 1,0 % en août 
•    Le taux de croissance annuel des prêts aux sociétés non financières, en données corrigées, a diminué, revenant à 0,2 % en septembre, après 0,7 % en août 
 

Mise en ligne le 25 Octobre 2023

Composantes de l’agrégat monétaire large M3


Le taux de croissance annuel de l’agrégat large M3 s’est établi à – 1,2 % en septembre 2023, après – 1,3 % en août, ressortant en moyenne à – 1,0 % au cours de la période de trois mois s’achevant en septembre. Les composantes de M3 ont présenté les évolutions suivantes. Le taux de croissance annuel de l’agrégat étroit M1, qui inclut les billets et pièces en circulation et les dépôts à vue, s’est établi à – 9,9 % en septembre, contre – 10,4 % en août. Le taux de croissance annuel des dépôts à court terme autres que les dépôts à vue (M2 – M1) s’est inscrit en baisse en septembre, à 22,0 %, après 23,7 % en août. Pour les instruments négociables (M3 – M2), ce taux est revenu de 20,5 % en août à 19,1 % en septembre.

Données relatives aux agrégats monétaires


S’agissant des contributions des composantes à la croissance annuelle de M3, l’agrégat étroit M1 a contribué pour – 7,2 points de pourcentage (après – 7,6 points de pourcentage en août), les dépôts à court terme autres que les dépôts à vue (M2 – M1) pour 5,1 points de pourcentage (après 5,3 points de pourcentage) et les instruments négociables (M3 – M2) pour 0,9 point de pourcentage (après 1,0 point de pourcentage).

Du point de vue des secteurs détenteurs de dépôts inclus dans M3, le taux de croissance annuel des dépôts des ménages s’est inscrit en baisse à – 0,2 % en septembre, contre 0,2 % en août, et celui des dépôts des sociétés non financières s’est établi à – 1,3 % en septembre, après – 2,3 % en août. Enfin, le taux de croissance annuel des dépôts des institutions financières non monétaires (à l’exclusion des sociétés d’assurance et des fonds de pension) s’est établi à – 16,2 % en septembre, après – 18,8 % en août.

Contreparties de l’agrégat monétaire large M3


Traduisant les évolutions des postes du bilan consolidé des institutions financières monétaires (IFM) autres que M3 (contreparties de M3), le taux de croissance annuel de M3 en septembre 2023 peut être décomposé de la façon suivante : la position extérieure nette a contribué pour 2,1 points de pourcentage (après 1,3 point de pourcentage en août), les concours au secteur privé pour 0,2 point de pourcentage (après 0,5 point de pourcentage), les créances sur les administrations publiques pour – 0,8 point de pourcentage (sans changement par rapport au mois précédent), les engagements financiers à long terme pour – 2,0 points de pourcentage (après – 1,8 point de pourcentage) et les autres contreparties de M3 pour – 0,6 point de pourcentage (sans changement par rapport au mois précédent).

Données relatives aux contributions des contreparties de M3 au taux de croissance annuel de M3

Créances sur les résidents de la zone euro


S’agissant de la dynamique du crédit, le taux de croissance annuel du total des créances sur les résidents de la zone euro s’est établi à – 0,5 % en septembre 2023, contre – 0,2 % le mois précédent. Le rythme annuel de croissance des créances sur les administrations publiques s’est inscrit à – 2,1 % en septembre, sans changement par rapport au mois précédent, tandis que celui des concours au secteur privé a fléchi, revenant à 0,2 % en septembre, après 0,6 % en août.

Le taux de croissance annuel des prêts au secteur privé (en données corrigées des cessions de prêts, de la titrisation et du cash pooling notionnel) est revenu à 0,3 % en septembre après 0,7 % en août. S’agissant des secteurs emprunteurs, le taux de croissance annuel des prêts aux ménages, en données corrigées s’est inscrit en baisse à 0,8 % en septembre, après 1,0 % en août, et celui des prêts aux sociétés non financières, en données corrigées est revenu à 0,2 % en septembre, après 0,7 % en août.

Données relatives aux prêts au secteur privé en données corrigées

Mise à jour le 15 Novembre 2023