Avertissements, sources et métadonnées

Avertissements

  • Les montants présentés dans les monographies sont par défaut libellés soit, pour l’UEMOA, en « franc de la Communauté financière africaine » (code ISO 952 : XOF), soit, pour la CEMAC, en « franc de la Coopération financière en Afrique centrale » (code ISO 950 : XAF).
  • Sauf mention contraire, les données sont à prix courants.
  • Pour mémoire, la parité avec l’euro :

─    1 EUR = 655,957 XOF
─    1 EUR = 655,957 XAF

  • Les données de balance des paiements figurant dans les annexes sont obtenues selon les définitions de la sixième édition du Manuel de la balance des paiements du Fonds monétaire international (FMI).
  • Les sigles utilisés dans les monographies sont développés dans la table des sigles et abréviations qui figure à la fin du Rapport annuel des coopérations monétaires Afrique France 2020.
  • Les données contenues dans les annexes sont arrêtées à fin juin 2021.
     

 

Sources et métadonnées 2020

Caractéristiques géographiques

La superficie, la population, le taux annuel de croissance démographique et la part de la population urbaine sont établis par la Banque mondiale (données 2020). La densité est le rapport entre la population et la superficie.

Économie

La notation de la dette souveraine correspond à la notation de long terme en monnaie étrangère (devises) fixée par l’une des agences de notation Moody’s, Fitch et Standard ou Poor’s.

Le classement de l’indice de développement humain (IDH) 2019 est issu du Rapport sur le développement humain 2020 du Programme des Nations unies pour le développement (Pnud). Il établit le rang d’un pays parmi 189. L’IDH est un indice composite regroupant trois dimensions du développement humain : la santé, le niveau d’éducation et le niveau de vie.

L’évaluation des politiques et des institutions (note CPIA 2021 pour l’année 2020 – Country Policy and Institutional Assessment) est réalisée par la Banque mondiale et mesure la solidité des États en termes politique et institutionnel. La note attribuée est une moyenne globale de seize indicateurs regroupés en quatre catégories : la gestion économique, les réformes structurelles, les politiques d’insertion sociale et d’équité ainsi que la gestion et les institutions du secteur public. Les pays sont notés sur une échelle allant de 1 (faible) à 6 (élevé) pour chaque indicateur.

Le taux de change effectif réel (TCER) est calculé par la Banque de France à l’aide de données publiées par le FMI (World Economic Outlook d’octobre 2021, International Financial Statistics, Direction of Trade Statistics), sur la base des échanges commerciaux avec les principaux partenaires commerciaux de l’UEMOA et de la CEMAC (20 pays pour les pays de l’UEMOA, 19 pays pour les pays de la CEMAC). Le TCER de la CEMAC et de l’UEMOA correspond à la moyenne des TCER des pays de chaque zone, pondérée par le PIB en parité de pouvoir d’achat des différents pays. Il est exprimé en base 100 pour l’année 2010.

La classification Banque mondiale correspond au classement des économies du monde établi par la Banque mondiale, selon quatre groupes : revenu élevé, revenu intermédiaire de la tranche supérieure, revenu intermédiaire de la tranche inférieure et faible revenu. Cette classification repose sur le revenu national brut (RNB) par habitant, calculé avec la méthode dite de « l’Atlas ». Le classement a été actualisé pour la période 2019-2020.

Le risque de surendettement est déterminé par le FMI dans ses analyses de soutenabilité de la dette (debt sustainability analysis) qui propose  4 niveaux de risque : 1 = risque faible ; 2 = risque modéré ; 3 = risque élevé ; 4 = en crise de surendettement.

Le taux de croissance, l’inflation et le PIB de l’année 2020 sont fournis par la Banque centrale des États de l’Afrique de l’Ouest (BCEAO) ou la Banque des États de l’Afrique centrale (BEAC). Le PIB est exprimé en francs CFA (courants). Le PIB par habitant est le rapport entre le PIB et la population.

Les principales activités sont exprimées en pourcentage du PIB nominal (hors TVA) et calculées en moyenne annuelle de 2016 à 2020. Les données sont issues de la BCEAO ou de la BEAC.

Les principaux biens d’exportations sont exprimés en pourcentage du total des exportations et calculés en moyenne annuelle de 2016 à 2020. Les données sont issues de la BCEAO ou de la BEAC.

Développement humain et infrastructures

L’espérance de vie, la population sous le seuil de pauvreté et l’inégalité de revenus sont issus du Rapport sur le développement humain 2020 du Pnud.

  • L’espérance de vie, ou espérance de vie à la naissance, est le nombre d’années qu’un nouveau-né peut espérer atteindre si les conditions de vie restent constantes. Cette moyenne est donnée pour l’année 2019.
  • La population sous le seuil de pauvreté correspond à la part des personnes vivant sous le seuil de 1,9 dollar par jour (en parité de pouvoir d’achat). Ce pourcentage est une moyenne des données de 2008 à 2018.
  • L’inégalité de revenus est mesurée par le coefficient de Gini qui établit la répartition des revenus entre les individus. Quand l’indice est égal à 0, l’égalité est parfaite ; quand il est égal à 100, l’inégalité est maximale. Il est calculé sur la période 2010-2018.

L’alphabétisation des adultes, l’accès à l'eau potable, l’accès à l'électricité et le nombre de souscriptions à la téléphonie mobile pour 100 habitants sont mesurés par les indicateurs élaborés par la Banque mondiale (World Development Indicators – WDI), mis à jour en 2021.

  • L’alphabétisation des adultes est le pourcentage de la population âgée de quinze ans et plus qui comprend, lit et écrit des textes courts relatifs à la vie quotidienne (donnée 2018).
  • L’accès à l’eau potable inclut les sources d’eau améliorées accessibles à moins de trente minutes de marche (donnée 2020).
  • L’accès à l’électricité est la part de la population totale ayant accès à un réseau électrique (donnée 2019).
  • Le nombre de souscriptions à la téléphonie mobile pour 100 habitants est celui du nombre de souscriptions à un service de téléphonie mobile (donnée 2020).
  • Le taux de mortalité infantile est le nombre de décès pour cent enfants entre la naissance et le cinquième anniversaire (donnée 2019).

La malnutrition infantile est le pourcentage d’enfants de moins de cinq ans présentant un poids inférieur de deux écarts-types par rapport à la valeur médiane de référence, selon des données du Fonds des Nations unis pour l’enfance (Unicef) d’avril 2021.

L’indice de vulnérabilité environnementale (physical vulnerability to climate change index – PVCCI), produit par la Ferdi pour l’année 2018 combine cinq composantes mesurant les chocs climatiques et cinq composantes mesurant l’exposition des pays à ces chocs. Sur 191 pays, plus l’environnement du pays est vulnérable, plus le rang du pays est bas.

L’indicateur population de 15 ans et plus disposant d’un compte en banque est issu de la base de données Global Findex (2017). À noter qu’il inclut les personnes utilisant un service financier sur téléphone mobile.

Le taux de participation des femmes au marché du travail est l’un des indicateurs établis pour l’année 2019 par la Banque mondiale (WDI). Il s’agit de la proportion des femmes de 15 ans et plus, économiquement actives dans la production de biens et services.

Les indicateurs prudentiels du système bancaire présentés en annexe des monographies et du Rapport annuel des coopérations monétaires Afrique-France sont issus de la BCEAO, de la BEAC, de la Commission bancaire de l’Union monétaire ouest-africaine (CB-UMOA) et de la Commission bancaire de l’Afrique centrale (COBAC). Ils sont calculés selon leur méthodologie.

Mis à jour le : 22/03/2022 11:18