Language switcher

Le défi d'un changement de gamme

Plus de 10 ans après l’introduction de l’euro fiduciaire, une nouvelle série de billets, nommée « Europe », a été lancée pour améliorer encore les caractéristiques des billets et leur sécurité. Le renouvellement d’une gamme de billet est un défi technologique et opérationnel important pour la Banque de France et pour tous les professionnels, qui ont dû adapter leurs matériels.

Le défi d’un changement de gamme

Plus de dix ans après l’introduction des billets et pièces en euros (2002), l’Eurosystème a lancé l’émission d’une deuxième série de billets en euros, baptisée « Europe ».

 

Pourquoi une nouvelle série « Europe » ?

Utilisés dans le monde, les billets en euros sont la monnaie de dix-neuf pays et de 338 millions d’Européens et un symbole puissant de l’intégration européenne. Pour maintenir la confiance du public dans la monnaie, il est important de les actualiser et les améliorer sans cesse, en y intégrant les avancées technologiques les plus récentes, que ce soit en termes de graphisme ou de signes de sécurité, de manière à les protéger contre la contrefaçon.  
En outre, le revêtement de protection appliqué sur les petites coupures de la série « Europe » ont rendu celles-ci plus résistantes à l’usure. Les billets doivent donc être remplacés moins souvent, ce qui réduit les coûts et les incidences sur l’environnement.

Le portrait figurant sur les billets de la nouvelle série représente la princesse Europe, personnage de la mythologie grecque à l’origine du nom de notre continent. Son portrait représenté sur les billets de la série « Europe » provient d’un vase datant de plus de deux mille ans, découvert dans le sud de l’Italie et qui est exposé au Louvre, à Paris.

Europe

 

Une introduction progressive

Les billets de la série « Europe » seront introduits sur une période de plusieurs années selon un ordre croissant. Le nouveau billet de 5 euros a été mis en circulation en mai 2013, celui de 10 euros en septembre 2014, celui de 20 euros le 25 novembre 2015, la nouvelle coupure de 50 euros est prévue pour 2017 et les nouvelles coupures de 100 et 200 euros pour 2019. Les mises en circulation interviennent simultanément dans l’ensemble des pays de la zone euro.

Comparatif des 2 séries

Ces nouveaux billets sont faciles à distinguer de leurs prédécesseurs tout en conservant le graphisme et les différentes couleurs dominantes de la première série.
 

Les étapes avant une mise en circulation

Plusieurs étapes sont nécessaires afin notamment de sensibiliser les fabricants et les utilisateurs de matériels à la nécessité d’adapter ces derniers pour qu’ils acceptent, délivrent et traitent des billets dont les caractéristiques ont changé.
Neuf mois sont généralement laissés aux professionnels pour tester et déployer les adaptations de leurs matériels, à l’aide de billets prêtés par la Banque de France avant la date d’émission.
Plus d’un million de brochures sont par ailleurs adressées aux PME, artisans et commerçants, mettant également l’accent sur l’importance d’adapter les machines authentifiant les billets.

Schéma d'avant mise en circulation

La Banque de France diffuse plusieurs supports de communication sur les nouveaux billets (dépliants, posters),  forme des milliers de professionnels à l’authentification du nouveau billet, mène des enquêtes auprès des différents acteurs sur l’avancement des adaptations et réunit chaque trimestre les fabricants de distributeurs et d’accepteurs de billets, les banques, les transporteurs de fonds et les représentants du commerce pour veiller à ce que les équipements soient bien adaptés au nouveau billet à la date de lancement.

La Banque de France s’assure de la diffusion des nouveaux billets sur l’ensemble du territoire français, grâce à son réseau de caisses.

La distribution auprès du grand public s’effectue ensuite essentiellement par l’intermédiaire des distributeurs automatiques de billets des établissements de crédit.

 

Le nouveau billet de 20 € - chiffres clés

La Banque de France a joué un rôle essentiel dans la fabrication du nouveau billet et occupe la place de 1er imprimeur européen de billets en euro : sur les 4,3 milliards de billets 20 € fabriqués pour l’ensemble de l’Eurosystème par 4 papetiers et 7 imprimeurs, 1,9 milliard de billets de 20 € ont été fabriqués et livrés par la France, soit 44 % du besoin de l’Eurosystème.

Plus de la moitié des billets retirés dans les distributeurs en France sont des billets de 20 € et cette coupure est la plus utilisée pour les paiements. De ce fait, il était important que tous les équipements délivrant et acceptant des billets soient prêts pour le lancement de la nouvelle coupure le 25 novembre.

La Banque de France a formé, en 2015, 26 000 professionnels à l’authentification du nouveau billet de 20 €.

Un million de brochures d’information sur le nouveau billet de 20€ ont été mises à disposition du public et des professionnels, dont 300 000 adressées directement aux PME, artisans et commerçants.

 

En savoir plus

Le billet de 50 euros

Le billet de 20 €

Le billet de 10 €

Le billet de 5 €

 

La Lettre du fiduciaire dédiés aux nouveaux billets

Mis à jour le : 27/11/2016 18:04