Comptes financiers des agents non financiers 2020T4

Sociétés non financières
FLUX ANNUELS Flux trimestriels cvs
en milliards d'euros 2019 2020 T1 2020 T2 2020 T3 2020 T4 2020
Placements financiers (a) 31,3 208,7 31,0 141,0 18,0 18,8
- Numéraire et dépôts 53,5 156,6 51,2 105,0 18,7 -18,3
- Titres -13,1 44,4 -39,5 41,4 9,0 33,5
titres de créance 3,7 -8,5 -8,9 -4,1 7,2 -2,7
OPC monétaires -9,4 60,2 -28,9 47,6 3,6 37,9
OPC non monétaires -7,4 -7,3 -1,7 -2,1 -1,8 -1,7
- Autres prêts nets (b) -9,1 7,7 19,3 -5,4 -9,7 3,6
Flux de dette 107,8 240,7 46,8 134,7 19,4 40,0
- Emprunts bancaires 50,7 152,0 43,4 69,5 17,2 21,9
- Titres de créance 39,3 77,6 7,7 56,5 9,7 3,8
- Actions et autres participations nettes (c) 17,8 11,1 -4,3 8,7 -7,5 14,3
(a) sont exclus les placements divers nets qui regroupent les opérations financières non reprises dans ce tableau
(b) principalement prêts et emprunts transfrontaliers intra-groupe
(c) y compris investissements directs (capital social et bénéfices réinvestis)

Au 4e trimestre 2020, les flux de dette des sociétés non financières (SNF) augmentent par rapport au trimestre précédent, en raison d'une reprise des émissions nettes d'actions et autres participations. Les flux d'emprunts bancaires s'accroissent légèrement, tandis que les émissions de titres de créance ralentissent. Les placements financiers des SNF poursuivent leur progression, sous l'effet d'une hausse des flux d'OPC monétaires partiellement compensée par une diminution des dépôts. Par ailleurs, les flux d'autres prêts nets repartent à la hausse.
Sur l'année 2020, les flux de dette augmentent nettement, du fait de l'accroissement des emprunts bancaires et des émissions de titres de créance au 2e trimestre, au début de la crise sanitaire. Les placements financiers s'élèvent fortement en 2020 : cette hausse est consécutive aux flux élevés du 2e trimestre, dus à une élévation des dépôts et à une reprise des acquisitions de titres d'OPC monétaires.
Flux trimestriels de placements et de financements (cvs)
En milliards d'euros
(*)Des écarts maximaux de +/-0,2 milliards d'euros entre les flux annuels et la somme des flux trimestriels peuvent survenir en raison de différences d'arrondis entre les séries considérées.
Administrations publiques
Flux annuels Flux trimestriels cvs
en milliards d'euros 2019 2020 T1 2020 T2 2020 T3 2020 T4 2020
Placements financiers (a) 16,1 92,6 15,7 118,1 19,7 -60,9
- Numéraire et dépôts 11,7 105,6 17,5 121,3 24,5 -57,7
- Titres 4,4 -13,1 -1,8 -3,2 -4,8 -3,2
titres de créance 0,1 -10,5 -0,7 -7,6 0,5 -2,8
actions nettes -1,7 -2,6 -0,3 -0,5 -1,3 -0,4
OPC 6,0 0,0 -0,8 4,9 -4,0 0,0
Flux de dette 84,8 316,5 42,1 204,9 39,9 29,5
- Dépôts 11,3 29,3 7,5 20,8 2,5 -1,5
- Emprunts bancaires 1,5 1,1 1,4 1,5 -0,5 -1,3
- Titres de créance 72,0 286,1 33,2 182,6 37,9 32,3
(a) sont exclus les placements divers nets qui regroupent les opérations financières non reprises dans ce tableau

Les flux de dette des administrations publiques (APU) ralentissent au dernier trimestre, sous l'effet d'émissions moins élevées de titres de créance. Les placements financiers se réduisent de façon marquée, en raison d'une baisse des dépôts. Ces décaissements interviennent à la suite de la hausse importante des flux de trésorerie au 2e trimestre, intervenue dans le contexte de la pandémie de Covid-19. Les placements sous forme de titres se réduisent, en particulier pour les titres de créance.

Sur l'année 2020, les flux de dette augmentent fortement, en raison d'émissions importantes de titres de créance au 2e trimestre. Les placements financiers s'accroissent également, dans une proportion moindre que les flux de dette, sous l'effet d'une élévation des dépôts au 2e trimestre partiellement compensée par leur réduction au dernier trimestre.
Flux trimestriels de placements et de financements (cvs)
En milliards d'euros
(*)Des écarts maximaux de +/- 0,2 milliards d'euros entre les flux annuels et la somme des flux trimestriels peuvent survenir en raison de différences d'arrondis entre les séries considérées.
Ménages
FLUX ANNUELS Flux trimestriels cvs
en milliards d'euros 2019 2020 T1 2020 T2 2020 T3 2020 T4 2020
Placements financiers (a) 129,7 205,2 44,2 79,8 44,4 36,9
- Numéraires et dépôts 88,7 162,5 30,6 64,0 33,8 34,1
dont dépôts à vue 40,7 82,0 18,4 34,4 15,4 13,8
livrets d'épargne 32,3 65,9 10,0 23,4 15,7 16,7
épargne logement 6,3 8,6 2,1 2,7 1,9 1,9
- Titres -0,5 27,9 11,4 14,9 6,8 -5,2
titres de créance -4,5 -1,6 -1,3 -0,1 0,2 -0,4
actions cotées -2,3 13,1 2,8 4,2 2,6 3,5
actions non cotées et autres participations 19,0 18,5 6,9 4,1 5,3 2,2
OPC monétaires -0,9 -0,3 0,1 0,0 0,3 -0,6
OPC non monétaires (résidents et non-résidents) -11,8 -1,9 2,9 6,7 -1,6 -9,9
- Assurance vie et épargne retraite 41,5 14,8 2,2 0,9 3,8 8,0
dont supports en euros 39,5 -2,0 -4,9 -3,9 2,9 3,9
Flux de dette 88,7 72,0 14,2 13,7 22,3 21,9
- Emprunts bancaires 88,7 72,0 14,2 13,7 22,3 21,9
(a) sont exclus les placements divers nets qui regroupent les opérations financières non reprises dans ce tableau

Au 4e trimestre 2020, les placements financiers des ménages ralentissent légèrement. Les placements en numéraire et dépôts se stabilisent : ils diminuent pour les dépôts à vue et augmentent pour les livrets d'épargne. Les flux de titres baissent, en raison de cessions plus importantes de titres d'OPC non monétaires. Les flux d'assurance vie et épargne retraite restent inférieurs aux niveaux de 2019, mais augmentent par rapport au 3e trimestre. En parallèle, la progression de la dette des ménages se poursuit.

En 2020, les placements financiers des ménages s'accroissent de façon importante. Les ménages augmentent leurs dépôts à vue et sur les livrets d'épargne, en particulier lors du 2e trimestre, marqué par les contraintes liées au contexte sanitaire. Les flux de titres sont en hausse, portés par les acquisitions d'actions et autres participations. La croissance des placements en assurance vie et épargne retraite ralentit par rapport à 2019. Les emprunts bancaires restent dynamiques malgré un ralentissement au premier semestre.
Flux trimestriels de placements et de financements (cvs)
En milliards d'euros
Sources et réalisation : Direction Générale des Statistiques, des Études et de l'International
(*)La situation financière des ménages sera détaillée dans le SI 'épargne et patrimoine des ménages qui paraîtra le 21 mai 2021 .
En savoir plus sur : méthodologies, séries longues , calendrier
Toutes les séries publiées par la Banque de France sont accessibles à l'adresse Webstat Banque de France
Disponibles sur les terminaux mobiles Apple et Android
STAT INFO - 4ème trimestre 2020
Comptes financiers des agents non financiers
Contact Stat Info

Télécharger la version PDF du document

Comptes financiers des agents non financiers
  • Publié le 27/04/2021
  • FR
  • PDF (788.66 Ko)
Télécharger (FR)

Publié le Mardi, 27 avril, 2021