Commerce de détail Oct 2020

En octobre, les ventes du commerce de détail ont progressé sur un an, tant pour les produits industriels qu'alimentaires


Avertissement :
L'évolution des ventes du commerce de détail ne reflète pas celle de la consommation totale des ménages: celle-ci comprend aussi d'autres postes tels que la santé, l'éducation et les loyers.
Les données de cette enquête ont été collectées du 2 au 10 novembre. Elles portent sur les ventes réalisées sur l'ensemble du mois d'octobre 2020, au cours duquel ont été appliquées des mesures de couvre-feu dans certaines régions à partir du 17 octobre. Elles ne couvrent pas, sauf pour les deux derniers jours du mois, la période de confinement et de fermeture des commerces « non essentiels ».

En octobre, les ventes du commerce de détail progressent de +6,0 % sur un an (données en volume cvs-cjo) après +3,3 % en septembre. Ce dynamisme est observé à la fois pour les ventes de produits alimentaires (+5,3 %) et celles de produits industriels (+6,2 %). Les plus fortes croissances concernent l'électronique grand public (+16,6 %), le bricolage (+23,8 %) et les jeux et jouets (+46,6 %), les ménages ayant vraisemblablement anticipé certains achats de Noël notamment par crainte du confinement à venir. En revanche la parfumerie et hygiène (-7,6 %) et la chaussure (-3,7 %) s'inscrivent en baisse.

Par circuit de distribution, les ventes du petit commerce progressent de +4,2 % sur un an et celles de la grande distribution de +5,7 %. Au niveau de la grande distribution, l'activité demeure robuste dans les supermarchés (+8,9 %) et les hypermarchés (+6,3 %), alors que dans les grands magasins elle reste très en-deçà du niveau d'avant-crise ( 24,9 % sur un an). Les données observées fin septembre indiquent une croissance de la vente à distance de +19,7 % sur un an après +27,3 % en août.

Total des ventes de produits industriels et alimentaires : variations M/M-12 (%)
Septembre et octobre 2020 rapportés aux mêmes mois de 2019 ; volume CVS-CJO.
Notes de lecture :
- Les secteurs sont classés selon leur poids relatif des produits entrant dans le champ de l'agrégat total du commerce de détail
(cf. méthodologie)
- Les séries agrégées et celles par sous-secteur sont désaisonnalisées indépendamment les unes des autres : les séries désaisonnalisées ne sont pas la somme des composantes désaisonnalisées.

Télécharger la version PDF du document

Commerce de détail
  • Publié le 18/11/2020
  • FR
  • PDF (656.32 Ko)
Télécharger (FR)

Publié le Mercredi, 18 novembre, 2020