Commerce de détail Jul 2020

En juillet, certains produits industriels bénéficient d'un rattrapage partiel des ventes mais le mouvement reste limité dans l'ensemble
Avertissements :
L'évolution des ventes du commerce de détail ne reflète pas celle de la consommation totale des ménages : celle-ci comprend aussi d'autres postes tels que la santé, l'éducation, les loyers, qui sont moins affectés par la crise.
En juillet, les ventes du commerce de détail progressent de +4,5 % sur un an (données en volume cvs-cjo) après +6,2 % en juin. Certains produits industriels bénéficient d'un phénomène de rattrapage partiel après la forte baisse des ventes enregistrée durant le confinement. C'est le cas notamment des cycles et motocycles (+33,1 % en glissement annuel), de la chaussure (+20,9 %), du bricolage (+19,6 %) et des meubles (+19,4 %). En revanche la parfumerie et hygiène (-10,6 %) et la presse et papeterie (-7,7 %) ne s'inscrivent pas dans ce mouvement. Au total, l'ampleur du rattrapage reste limitée pour l'ensemble des ventes de produits industriels, qui affichent une croissance sur un an de +7,5 % en juillet après +11,1 % en juin. Les ventes de produits alimentaires sont relativement stables (+0,6 %).
Par circuit de distribution, les ventes du petit commerce croissent, à la faveur du déconfinement (+5,2 % sur un an après +12,3 % en juin). Celles de la grande distribution progressent plus modérément (+1,7 %). L'activité progresse essentiellement dans les supermarchés (+4,3 %), alors que dans les grands magasins l'activité demeure très en-deçà du niveau d'avant-crise (-27,2 %). Les données observées fin juin indiquent un ralentissement de la vente à distance, qui reste toutefois en forte hausse sur un an (+27,3 %).
Total des ventes de produits industriels et alimentaires: variations M/M-12 (%)
Juin et Juillet 2020 rapportés aux mêmes mois de 2019; volume CVS-CJO.
Notes de lecture :
- Les secteurs sont classés selon leur poids relatif des produits entrant dans le champ de l'agrégat total du commerce de détail
(cf. méthodologie)
- Les séries agrégées et celles par sous-secteur sont désaisonnalisées indépendamment les unes des autres : les séries désaisonnalisées ne sont pas la somme des composantes désaisonnalisées.

Télécharger la version PDF du document

Commerce de détail
  • Publié le 17/08/2020
  • FR
  • PDF (643.33 Ko)
Télécharger (FR)

Publié le Lundi, 17 août, 2020