Language switcher

Notes mensuelles

Janvier

  • Redressement de l’encours des titres à court terme (NEU CP) des émetteurs bancaires
  • Net redressement de l’encours de NEU CP des émetteurs corporates
  • Progression de l’encours des NEU MTN du fait des émetteurs bancaires et des émetteurs de dette sociale
  • Évolutions contrastées des taux moyens mensuels des émissions de NEU CP bancaires en EUR selon les durées initiales

Décembre

  • Diminution de l’encours des titres à court terme (NEU CP) des émetteurs bancaires
  • Baisse de l’encours de titres à court terme (NEU CP) des émetteurs corporates et hausse de celui des émetteurs publics de dette sociale
  • Évolutions contrastées des taux moyens mensuels des émissions de NEU CP bancaires en EUR selon les durées initiales

Novembre

  • Progression de l’encours des titres à court terme (NEU CP) des émetteurs bancaires du fait de la hausse des établissements étrangers
  • Hausse de l’encours de titres à court terme (NEU CP) des émetteurs corporates et publics
  • Hausse des taux moyens mensuels des émissions de NEU CP bancaires en EUR de maturité initiale supérieure à 3 mois

Octobre

  • Quasi-stabilité de l’encours de titres négociables à court terme (NEU CP) des émetteurs bancaires par rapport au mois précédent
  • Hausse de l’encours de titres négociables à court terme (NEU CP) des émetteurs corporates et quasi-stabilité de celui des émetteurs publics
  • Baisse quasi générale des taux moyens mensuels des émissions de NEU CP bancaires en EUR

Septembre

  • Progression de l’encours de titres négociables à court terme (NEU CP) des émetteurs bancaires
  • Diminution de l’encours de titres négociables à court terme (NEU CP) des émetteurs corporates et publics
  • Baisse des taux moyens mensuels des émissions de NEU CP bancaires en EUR

Août

  • Poursuite du redressement de l’encours de titres négociables à court terme (NEU CP) des émetteurs bancaires, après son point bas de fin de semestre
  • Stabilité de l’encours de titres négociables à court terme (NEU CP) des émetteurs corporates et progression de celui des émetteurs publics
  • Relative stabilité des taux moyens mensuels des émissions de NEU CP bancaires en EUR

Juillet

  • Redressement de l’encours de titres négociables à court terme (NEU CP) des émetteurs bancaires, après le point bas de fin de semestre
  • Progression de l’encours de titres négociables à court terme des émetteurs corporates et baisse de celui des émetteurs publics
  • Sur fond de légère baisse des taux interbancaires, les taux moyens mensuels des émissions de NEU CP bancaires en EUR enregistrent des variations limitées et contrastées selon la maturité des titres

Juin

  • Diminution de l’encours de titres négociables à court terme (NEU CP) des émetteurs bancaires, liée notamment à un effet saisonnier de fin de semestre
  • Diminution de l’encours de titres négociables à court terme des émetteurs corporates et publics
  • Relative stabilité des taux moyens mensuels des émissions de NEU CP bancaires en EUR

Mai

  • Quasi-stabilité de l’encours de titres négociables à court terme (NEU CP) des émetteurs bancaires et des corporates
  • Évolutions contrastées des encours des émetteurs publics de titres négociables à court terme (NEU CP)
  • Stabilité de l’encours de titres négociables à moyen terme (NEU MTN)
  • Les taux moyens mensuels des émissions bancaires en EUR diminuent pour toutes les durées à l’émission.

Avril

  • Quasi-stabilité de l’encours des CD
  • Progression de l’encours des BT corporates
  • Les taux moyens mensuels des CD émis en EUR enregistrent des évolutions contrastées selon les durées à l’émission

Mars

  • Stabilité de l’encours des CD
  • L’encours des BT diminue sur le mois pour les émetteurs de dette sociale, mais continue de progresser pour les émetteurs corporate
  • Les taux moyens mensuels des CD émis en EUR diminuent pour la plupart des durées à l’émission

Février

  • Stabilité de l’encours des CD
  • L’encours des BT diminue sur le mois pour les émetteurs de dette sociale, mais continue de progresser pour les émetteurs corporate
  • Les taux moyens mensuels des CD émis en EUR diminuent pour la plupart des durées à l’émission

Janvier

  • L’encours des CD augmente de 13,7 Mds d’euros en janvier 2016, du fait notamment d’un effet de rattrapage saisonnier
  • Le marché des BT enregistre une nette progression sur le mois ainsi qu’en termes annuels, sous l’effet du dynamisme des émissions corporate
  • Les taux moyens mensuels des CD émis en EUR sont relativement stables sur le mois

Décembre

  • L’encours des CD atteint son plus bas fin décembre 2015, notamment sous l’effet de rachats significatifs en fin d’année
  • L’encours des BT fait apparaître en variation mensuelle une baisse saisonnière des titres corporate et une hausse saisonnière des titres de dette sociale, mais la progression des BT corporate reste marquée en tendance annuelle
  • Les taux moyens mensuels des CD émis en EUR diminuent entre novembre et décembre 2015 pour presque toutes les maturités d’émission

Novembre

  • L’encours des CD progresse de +2,4 Mds soit +1,1% en variation mensuelle entre octobre et novembre 2015, mais diminue de -18,9% en variation annuelle depuis novembre 2014
  • Malgré un repli mensuel, les émetteurs corporates (+6,3 Mds soit +15,4% depuis novembre 2014) représentent toujours l’essentiel de la croissance de l’encours total des BT en tendance annuelle (+9,4 Mds soit +17,6% depuis novembre 2014)
  • Les taux moyens mensuels des CD émis en EUR diminuent quelque peu entre octobre et novembre 2015

Octobre

  • L’encours des CD diminue de 20,5% en variation annuelle, mais progresse de +4,3 Mds soit +2,1% en variation mensuelle
  • Le marché des BT diminue de 4,4% en variation mensuelle, mais reste nettement haussier en tendance annuelle (+18,7%)
  • En octobre 2015, les taux moyens mensuels des CD émis en EUR sont relativement stables par rapport au mois précédent

Septembre

  • L’encours des CD diminue de 23,6% en taux de croissance annuel entre septembre 2014 et septembre 2015 ; la baisse atteint ce mois-ci 8,8% (-19,9 Mds), essentiellement sous l’effet des rachats
  • L’encours des BT diminue entre août et septembre 2015 pour les émetteurs corporates et les collectivités locales ; par contre, les corporates représentent toujours l’essentiel de la croissance du marché en tendance annuelle et à plus long terme.
  • En septembre 2015, les taux moyens mensuels des CD émis en EUR se creusent, dans le contexte de la diminution des taux interbancaires

Août

  • L’encours total des CD diminue de 19,8% en taux de croissance annuel entre août 2014 et août 2015 ; la baisse se limite cependant à 2,4% (soit 5,4 Mds) en variation mensuelle entre fin juillet et août 2015
  • Le marché des BT progresse en variation mensuelle entre fin juillet et août 2015 sous l’effet des émetteurs de dette sociale, mais ce sont toujours les émetteurs corporates qui représentent l’essentiel de la croissance en tendance annuelle
  • En août 2015, les taux moyens mensuels des CD émis en EUR sont dans l’ensemble plutôt orientés à la baisse par rapport au mois précédent

Juillet

  • L’encours total des CD diminue de 17,0% en taux de croissance annuel entre fins juillet 2014 et juillet 2015, mais la baisse atteint seulement 1,2% en variation mensuelle par rapport à fin juin 2015
  • Le marché des BT est toujours porté en juillet 2015 par le dynamisme des émetteurs corporates, aussi bien en variation mensuelle (+11,9%) qu’en tendance annuelle (+20,7%)
  • En juillet 2015, les taux moyens mensuels des CD émis en EUR enregistrent des évolutions contrastées en fonction des maturités initiales

Juin

  • L’encours total des CD diminue ce mois-ci de 16,0 Mds soit -6,4%, la baisse étant en partie liée à un effet saisonnier de fin de semestre
  • Le marché des BT recule ce mois-ci de 4,2 Mds soit -6,6% par rapport à fin mai 2015, mais reste en progression annuelle de +11% notamment sous l’effet des corporates
  • En juin 2015, le marché des BMTN enregistre une progression de 1,2 Md soit +1,9% par rapport à fin mai 2015

Mai

  • L’encours total des CD diminue en mai 2015 de 6,6 Mds, soit -2,6%, sous l’effet du recul de l’encours des banques françaises
  • Le marché des BT est toujours caractérisé ce mois-ci par un dynamisme des émetteurs corporates
  • En mai 2015, les taux moyens mensuels des CD émis en EUR atteignent des niveaux négatifs pour les maturités jusqu’à 3 mois
  • Le cumul mensuel des émissions de CD et BT en EUR à taux fixes négatifs progresse significativement entre avril et mai 2015 et représente désormais plus de 50% des émissions mensuelles de TCN

Avril

  • L’encours total des CD est relativement stable ce mois-ci, notamment grâce au maintien des CD des banques françaises
  • L’encours des BT progresse de +4,5 Mds ce mois-ci principalement sous l’effet des émetteurs corporates
  • Les taux moyens mensuels des CD émis en EUR se situent toujours à des niveaux négatifs pour les maturités les plus courtes, au cours d'un mois d'avril 2015 où le fixing quotidien de l'Euribor 3 mois vient d'atteindre un minimum en territoire négatif
  • Le cumul mensuel des émissions de TCN en EUR à taux fixes négatifs continue de progresser à la fois pour les CD et les BT entre mars et avril 2015

Mars

  • L’encours total des CD diminue de 4,3 Mds ce mois-ci, malgré le dynamisme des émetteurs étrangers et des émissions en devises
  • L’encours des BT progresse de +3,2 Mds ce mois-ci sous l’effet des émetteurs de dette sociale, mais les émetteurs corporates demeurent structurellement prédominants
  • Les taux moyens mensuels des CD émis en EUR atteignent des niveaux négatifs sur les maturités les plus courtes, en phase avec la baisse des taux interbancaires
  • Le cumul mensuel des émissions de TCN en EUR à taux fixes négatifs progresse de façon significative à la fois pour les CD et les BT entre février et mars 2015

Février

  • L’encours total des CD diminue entre janvier et février 2015, malgré le dynamisme des banques étrangères et des émissions en devises
  • L’encours des BT progresse quant à lui de +5,0 Mds et +9,7% ce mois-ci, avec une contribution de tous les secteurs émetteurs
  • Le cumul mensuel des émissions de TCN en EUR à taux fixes négatifs progresse surtout pour les BT et dans une moindre mesure pour les CD

Janvier

  • L’encours des CD gagne +23,8 Mds d’euros courant janvier 2015, notamment sous l’effet d’un rattrapage saisonnier après le passage de fin d’année
  • Le marché des BT enregistre des évolutions contrastées entre corporates et émetteurs de dette sociale
  • Le cumul mensuel des émissions de TCN en EUR à taux fixes négatifs diminue pour les CD mais augmente pour les BT

Décembre

  • L’encours des CD atteint 241,3 Mds fin décembre 2014, soit son plus bas niveau depuis janvier 2006, avec une baisse en partie saisonnière
  • Sur le marché des BT, la nette baisse des BT des corporates est partiellement compensée par la hausse des BT des émetteurs de dette sociale
  • Le volume mensuel des émissions de CD en EUR à taux fixes négatifs repart à la hausse en décembre 2014

Novembre

  • L’encours des CD diminue entre octobre et novembre pour la plupart des maturités de titres
  • L’encours des CD en devises autres que l’EUR progresse pour atteindre 19,4 Mds (7,4% du marché)
  • Les taux fixes moyens des CD émis en Euros se tendent entre octobre et novembre, notamment sur les maturités les plus longues

Octobre

  • L’encours des CD diminue entre septembre et octobre surtout pour les titres à moins de 100 jours
  • Le marché des BT diminue pour les émetteurs de dette sociale, tandis qu’il progresse pour les ‘corporates’
  • Les taux fixes moyens des CD émis en Euros continuent de baisser

Septembre

  • Le marché des CD enregistre une diminution en volume accentuée depuis juin 2014, avec une augmentation simultanée et très nette des maturités moyennes d'émission
  • Le marché des BT baisse surtout sous l'effet des émetteurs hors dette sociale
  • Les taux fixes moyens des CD émis en Euros continuent de diminuer en septembre 2014, surtout sur les maturités supérieures à 3 mois

Août

  • L’encours des CD gagne +2,9 Mds d’euros sur le mois, avec une progression concentrée sur les maturités initiales de plus de 100 jours
  • Le marché des BT reste majoritairement structuré par les corporates, malgré une progression de la part relative des émetteurs de dette sociale
  • En août, le volume mensuel des émissions de CD en EUR à taux fixes à zéro et à taux fixes négatifs se maintient à près de 14,5 Mds d’euros

Juillet

  • L’encours des CD enregistre un rebond saisonnier en début de semestre, mais la tendance annuelle reste baissière
  • En termes de ventilation par devises d’émission, la progression des CD entre juin et juillet 2014 provient de l’EUR tandis que le poids des autres devises s’érode

Juin

  • Le marché des CD enregistre son plus bas historique pour les émissions de 1 à 3 jours, dans le contexte de la diminution des taux directeurs appliquée à partir du 11 juin
  • Les taux fixes mensuels moyens des CD émis en EUR diminuent dans le contexte de la baisse des taux directeurs et des taux interbancaires
  • Des émissions de CD en EUR à taux fixe zéro ou à taux fixe négatif apparaissent, mais de façon marginale

Mai

  • Le marché des CD enregistre une baisse d’ampleur habituelle pour un mois de mai
  • Les BT des corporates représentent 65% du total de marché, soit près de 36 Mds d’encours fin mai 2014, avec une possibilité nouvelle de diversification du périmètre des émetteurs
  • Les volumes d’émissions de CD et BT à taux fixe continuent de diminuer, mais restent prépondérants à ce jour

Avril

  • L’encours des CD diminue de 7,9 Mds d’euros soit -2,6% ce mois-ci, ce qui impacte plutôt les titres de maturité résiduelle inférieure à 30 jours
  • Le marché des BT baisse sous l’effet des émetteurs de dette sociale, tandis que les BT des corporates sont très dynamiques et que le compartiment des collectivités locales s’étoffe en nombre d’émetteurs
  • La durée résiduelle moyenne de l’encours des BT hors secteur public gagne +19 jours depuis fin mars 2014 pour s’établir à 67 jours fin avril 2014

Mars

  • L’encours des CD diminue de 10 Mds d’euros, soit -3,2 % ce mois-ci, notamment sous l’effet d’une variation saisonnière de fin de trimestre
  • Les rachats mensuels de CD se concentrent sur les maturités initiales de 10 à 100 jours
  • Les BT progressent grâce aux émetteurs de dette sociale

Février

  • L’encours des CD progresse de +7,7 Mds d’euros, soit +2,5% par rapport au mois précédent, ce qui porte sa hausse cumulée à +41 Mds d’euros et +15% depuis le début de l’année
  • Les BT se caractérisent par une progression des corporates qui contraste avec la baisse des agences au cours des 3 derniers mois
  • L’encours des TCN émis en devises enregistre un rebond pour atteindre au total 26,3 Mds d’euros et 6% du marché fin février 2014

Janvier

  • L’encours des CD progresse nettement ce mois-ci par rapport à fin décembre 2013 (+33,1 Mds d’euros soit +12,4%)
  • Les TCN labellisés STEP représentent une part croissante de l’encours STEP au niveau européen
  • Les taux fixes moyens des CD et BT suivent des évolutions contrastées en fonction des maturités, avec une reprise des émissions en volume et nombre d’émetteurs

 

Décembre

  • L’encours des CD atteint son plus bas depuis février 2006, avec une baisse en partie saisonnière en décembre 2013
  • En fin d’année, le marché des BT suit des évolutions contrastées entre les émetteurs de dette sociale et les autres
  • La tension des taux moyens des CD et BT reflète dans une certaine mesure la hausse observée sur les taux Eonia et Euribor en fin d’année

Novembre

  • L’encours des CD enregistre une baisse de près de 8 milliards d’euros entre octobre et novembre 2013.
  • La granularité du marché des CD s’accroît au second semestre 2013, avec une baisse du total mensuel des émissions et une hausse simultanée du nombre d’émetteurs actifs.

Octobre

  • Le marché des CD enregistre une baisse de près de 5 milliards d’euros en octobre 2013
  • Le marché des BT décroît de 0,9 milliard d’euros, avec des dynamiques contrastées par types d’émetteurs
  • Les maturités moyennes d’émission des CD et BT continuent de s’allonger dans un contexte de taux toujours bas

Septembre

  • Le marché des CD enregistre une baisse de près de 11 milliards d’euros en septembre 2013.
  • Le marché des BT décroît de 5,8 milliards d’euros principalement sous l’effet des émetteurs chargés de la gestion de la dette sociale.

Août

  • Le marché des CD enregistre une baisse de 11 milliards d’euros en août 2013 sous l’influence de quelques émetteurs.
  • Le marché des BT progresse légèrement grâce au secteur public et demeure animé grâce aux nouveaux émetteurs.

Juillet

  • Un rebond attendu de l’encours de CD en juillet
  • Les maturités résiduelles moyennes des CD et BT restent à des niveaux élevés fin juillet

Juin

  • Le marché des TCN enregistre une baisse saisonnière d’environ 30 milliards d’euros par rapport au mois de mai à la fin du 2ème trimestre 2013. Des maturités résiduelles moyennes de BT et CD à des niveaux toujours très élevés.

Mai

  • L’encours des CD se stabilise aux environs de 340 Milliards d’euros, alors que le marché des BT entreprises poursuit sa progression.

Avril

  • L’encours des CD et des BT enregistre une hausse modérée en avril, dans un marché qui voit son nombre d’intervenants se contracter.

Mars

  • L’encours des TCN progresse légèrement grâce aux BT du secteur public tandis que l’encours de CD ralentit sa décrue.
  • Les maturités résiduelles moyennes des BT du secteur public et des CD diminuent légèrement.

Février

  • L’encours des CD perd 11 milliards d’euros en fin de mois, dans un contexte de rémunérations toujours très faibles.
  • Les durées résiduelles moyennes des CD sont au plus haut.

Janvier

  • L’encours de CD termine le mois de janvier en hausse de 2,6 milliards d’euros, malgré un retournement en fin de mois.
  • Les maturités résiduelles moyennes de CD et BT se situent toujours à des niveaux très élevés.

Décembre

  • Le marché des TCN a poursuivi sa tendance baissière observée depuis août 2012.
  • Les durées résiduelles de CD sont toujours à leur plus haut niveau malgré un fléchissement en fin de mois.

Novembre

  • L’encours du marché des TCN poursuit son mouvement à la baisse et atteint son niveau de 2011 dans un contexte monétaire très liquide.
  • Le marché des BT attire deux nouveaux émetteurs, ce qui porte leur nombre total à 10 depuis le début de l’année.

Octobre

  • La baisse de l’encours de CD ralentit au mois d’octobre. Une maturité résiduelle moyenne de CD toujours à son plus haut historique (102 jours).

Septembre

  • Une baisse saisonnière de l’encours de CD de 24,2 milliards d’euros sur le mois. Une maturité résiduelle moyenne de l’encours de CD et de BT du secteur public en nette hausse.

Août

  • Un encours CD en hausse de 7 milliards d’euros sur le mois. Des maturités résiduelles moyennes de CD et BT à leur plus haut historique.

Mis à jour le : 06/02/2017 08:54