Language switcher

Le Comité de liaison anti-blanchiment de la Zone franc

Le Comité de liaison anti-blanchiment de la Zone franc (CLAB) regroupe les institutions impliquées dans la lutte contre le blanchiment des capitaux et le financement du terrorisme dans les quinze pays africains membres de la Zone franc et en France.

 Création, missions et objectifs du CLAB

 

Créé à l’origine sous la forme d’un groupe régional de travail sur la lutte anti-blanchiment, le Comité de liaison anti-blanchiment de la Zone franc (CLAB) a été institué par décision des Ministres des Finances et des Gouverneurs de banque centrale de la Zone franc le 19 septembre 2000 à l’occasion de leur réunion à Paris (France).

Depuis cette date, le CLAB est chargé d’assurer la coordination des efforts engagés par les pays membres dans le domaine de la lutte contre le blanchiment de capitaux et le financement du terrorisme. Instance de concertation et d’échange entre les institutions intervenant dans ces domaines, il apporte un appui technique visant à faciliter la mise à jour des réglementations en vigueur en matière de lutte contre le blanchiment de capitaux et le financement du terrorisme avec les normes du GAFI et à favoriser l’adoption de dispositifs efficaces aux plans tant national que régional.

Le CLAB concourt également à la sensibilisation de l’ensemble des opérateurs économiques et des acteurs publics, en veillant à diffuser l’information sur les enjeux de la lutte anti-blanchiment et le financement du terrorisme et en mettant en œuvre des actions de formation en direction des acteurs clés de la lutte anti-blanchiment, notamment dans les secteurs financier, judiciaire et de la police.

 

Membres du CLAB

 

Pour respecter le mandat qui lui a été confié, le CLAB réunit toutes les institutions et organismes concernés par la lutte contre le blanchiment des capitaux et le financement du terrorisme au sein des quinze pays africains membres de la Zone franc et en France :

Organisation et fonctionnement

 

Présidé à l’origine par la Banque de France puis, à compter du 1er janvier 2012, à tour de rôle, par les trois banques centrales des pays africains de la Zone franc (BCEAO, BCC et BEAC), le CLAB se réunit en séance plénière au moins deux fois par an et rend compte annuellement de ses travaux aux Ministres des Finances et aux Gouverneurs des Banques centrales de la Zone franc. Le secrétariat des travaux du CLAB est assuré par le Service de la Zone franc et du financement du développement, au sein de la Banque de  France.

Admis au sein du GAFI en qualité d’observateur en juin 2012, le Comité s’est ainsi imposé comme l’instance privilégiée de dialogue entre les institutions concourant à la lutte contre le blanchiment de capitaux et le financement du terrorisme au sein de la Zone franc et a contribué à l’appropriation par les assujettis et les acteurs publics des instruments de lutte contre le blanchiment de capitaux et le financement du terrorisme.

 

Communiqués de presse des Réunions des Ministres des finances de la Zone franc traitant de la lutte contre le blanchiment des capitaux et le financement du terrorisme

Communiqués de presse des réunions du CLAB

Mis à jour le : 23/11/2016 17:12