You are here

20 ans de l’euro

L’euro est au cœur de l’Europe. Désormais monnaie de référence du continent européen, il fait partie d’un ensemble institutionnel construit patiemment depuis la fin de la seconde guerre mondiale. Il a été une étape importante de l’achèvement du marché intérieur et de l’intégration économique et financière.

L’euro repose sur la mise en place d’un cadre de banque centrale unique, l’Eurosystème, bâti autour de la Banque centrale européenne (BCE) et des banques centrales nationales.
L’Eurosystème gère la monnaie unique de manière indépendante, conformément à un mandat simple (maintenir la stabilité des prix) et à un objectif unique (une inflation légèrement inférieure à 2 % sur le moyen terme).

Notre monnaie unique célèbre ses 20 ans

L’euro est sans aucun doute la réalisation la plus concrète de l’intégration européenne, pour les 340 millions de citoyens européens qui l’utilisent à travers 19 pays. C’est devenu plus qu’une simple monnaie : il est un symbole quotidien de notre intégration économique et de notre identité commune. 20 ans après son introduction sur les marchés financiers, l’euro est d’ailleurs plus populaire que jamais : 75% des citoyens de la zone euro considèrent que la monnaie unique est bénéfique à l’Union européenne. Au-delà de ses fondations politiques, l’édifice a aussi de solides charpentes économiques : des prix qui augmentent moins, des taux d’intérêt plus bas, une stabilité des changes.

Cette année, pour célébrer cette double décennie, la Banque de France a organisé dès octobre dernier autour de Jean-Claude Trichet, gouverneur honoraire de la Banque de France et ancien président de la Banque centrale européenne, et Théodor Waigel, ancien ministre fédéral des Finances d’Allemagne, une conférence sur le thème : « Vingt ans après : l’euro a-t-il tenu ses promesses ? »

En septembre dernier, Francois Villeroy de Galhau, gouverneur de la Banque de France, a animé une consultation citoyenne à la Banque de France à Paris. En octobre, Sylvie Goulard, second-gouverneure, est intervenue à la Toulouse Business School sur le thème «  Quel avenir pour la zone euro ? » et Denis Beau, premier sous-gouverneur, a animé à Lille une consultation citoyenne sur l’euro.

Tout au long de l’année 2019, le gouverneur et les sous-gouverneurs participeront à diverses réunions en province autour de l’euro. Le 15 février prochain, le gouverneur participera à un échange sur l’euro avec des lycéens de Chennevières.

Updated on: 04/02/2019 13:16