Allez au contenu ,Allez à la navigation

Financement des micro-entreprises

Actualité: Septembre 2016 | PDF
Mise en ligne le 25/11/2016



> Télécharger les séries présentées dans le document


La progression des crédits immobiliers se renforce

 

À fin septembre 2016, l’encours de crédits aux microentreprises s’élève à 251,7 milliards d’euros, en hausse de 4,1 % sur un an. L’encours des crédits immobiliers poursuit sa progression (+5,8 % en glissement annuel), tandis que la croissance des crédits à l’équipement diminue (+2,7 % en glissement annuel).

La production de nouveaux crédits s’élève à 13,9 milliards d’euros, après 14,0 milliards en juin 2016.

Le taux d’intérêt moyen des crédits de montant unitaire inférieur à 250 000 euros diminue à nouveau pour s’établir à 2,0 %. Une baisse est également observée dans les autres grands pays de la zone euro, à l’exception de l’Allemagne. En niveau, le taux moyen français reste nettement inférieur à ceux pratiqués dans les autres grands pays de la zone euro.

 

Crédits aux micro-entreprises : répartition par type de crédits

(Encours en milliards d’euros)

 

 

Encours

Taux de croissance annuels

 

T3 2016

T1 2016

T2 2016

T3 2016

Micro-entreprises

251,7

4,0%

4,1%

4,1%

crédits de trésorerie, affacturage inclus

18,9

2,6%

1,7%

4,6%

crédits à l'investissement hors immobilier

116,0

2,4%

3,4%

2,7%

crédits immobiliers

116,9

6,0%

5,3%

5,8%

Source et réalisation : Direction générale des Statistiques

 

Variation d’encours des crédits aux microentreprises

(milliards d’euros - cvs)

(Cliquez ici pour voir l'image seule)

Note : La correction des variations saisonnières porte sur les crédits de trésorerie uniquement.

 

Crédits nouveaux aux micro-entreprises

(Flux bruts trimestriels en milliards d’euros)


(Cliquez ici pour voir l'image seule)

 

Zone euro : Taux des crédits nouveaux d'un montant unitaire inférieur à 250 000 euros (en %)


(Cliquez ici pour voir l'image seule)

Source et Réalisation : Direction générale des Statistiques

 

Complément 

 

Dans cette enquête, les micro-entreprises, parfois également dénommées très petites entreprises -TPE-, sont caractérisées par les trois critères de la loi LME, ou à défaut, par un chiffre d'affaires n'excédant pas 2 millions d'euros.

 

Haut de la page

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies. Pour en savoir plus, cliquez ici. X