Allez au contenu ,Allez à la navigation

Crédits aux sociétés non financières

Actualité: Juin 2016 | PDF
Mise en ligne le 27/07/2016



> Télécharger les séries présentées dans le document


Les crédits à l’équipement toujours dynamiques

Après un mois de mai marqué par une opération exceptionnelle, le taux de croissance annuel des crédits de trésorerie est en baisse en juin 2016 (+ 8,0 %, après + 9,7 %). Les crédits à l’investissement restent dynamiques, en légère accélération par rapport au mois précédent (+ 4,1 %, après + 4,0 %).
Au total, le taux de croissance des crédits aux sociétés non financières baisse en juin 2016 (+ 5,0 %, après + 5,5 % en mai).

Encours et taux de croissance annuel (données non cvs)

(Encours en milliards d'euros, taux de croissance en %)

   
 

 

Encours brut

Taux de croissance annuel brut

 

juin-16

avr-16

mai-16

juin-16

Total

901

4,6

5,5

5,0

    Investissement

623

3,9

4,0

4,1

          Equipement

367

4,6

4,5

4,7

          Immobilier

256

2,9

3,3

3,4

    Trésorerie

215

6,6

9,7

8,0

    Autres

63

4,4

5,5

4,0

 

 

Variations d’encours mensuelles de crédits à l’équipement
(données cvs *)

Variations d'encours mensuelles de crédits de trésorerie
(données non cvs *)

(Variations d’encours en milliards d’euros)

(Variations d’encours en milliards d’euros)


(* Cliquez ici pour voir l'image seule)


(* Cliquez ici pour voir l'image seule)

* Les flux nets mensuels non cvs des autres crédits aux SNF ont été répartis entre investissement et trésorerie au prorata de leurs encours.

 

Complément


Les sociétés non financières comprennent toutes les entreprises ayant pour activité principale la production marchande de biens et services non financiers, à l’exclusion des entrepreneurs individuels.
Les taux de croissance annuel sont calculés en corrigeant notamment les variations d'encours des effets de titrisation et des passages en perte de créances irrécouvrables ainsi que changements de population (à titre d'illustration un reclassement d'une contrepartie du secteur des entreprises vers celui des administrations publiques). En revanche, pour des raisons techniques, les effets des variations des cours de change ne sont pas corrigés.

 

Haut de la page

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies. Pour en savoir plus, cliquez ici. X