Allez au contenu ,Allez à la navigation

Crédits aux particuliers

Actualité: Juin 2016 | PDF
Mise en ligne le 03/08/2016



> Télécharger les séries présentées dans le document


Portées par la forte baisse des taux, les renégociations des crédits à l’habitat continuent d’augmenter

 

Le taux de croissance annuel des crédits à l’habitat augmente légèrement en juin 2016 (+ 3,5 %, après + 3,4 % en mai), tandis que celui des crédits à la consommation est en baisse (+ 5,6 %, après + 5,9 %). Au total, le taux de croissance des crédits aux particuliers est stable (+ 3,8 %).

La production de crédits nouveaux à l’habitat continue d’augmenter (19,2 milliards d’euros, après 17,2 milliards d’euros en mai 2016), portée par la montée des renégociations (38,3 % des flux nouveaux, après 35,1 %).

Les taux d’intérêt des crédits à l’habitat baissent de nouveau, particulièrement pour les crédits à long terme à taux fixe (1,86 % après 1,98 % en mai 2016) ; depuis janvier 2016, la baisse est de 0,47%.

 

Encours et taux de croissance annuel (données non cvs)

(Encours en milliards d'euros, taux de croissance en %)

 

 

Encours brut

      Taux de croissance annuel brut

 

 

juin-16

 

avr-16

mai-16

juin-16

 

Total

1 073

 

3,6

3,8

3,8

 

        Habitat

882

 

3,2

3,4

3,5

 

        Consommation

156

 

5,2

5,9

5,6

 

        Autres

35

 

4,6

5,3

4,3

 

 

Variations d'encours mensuelles des crédits à l'habitat (données cvs)

 

Part des renégociations au sein des crédits nouveaux à l’habitat

 
 

(Variations d'encours en milliards d'euros, corrigées des opérations de titrisation et pertes sur créances irrécouvrables)

 

(flux mensuels CVS en milliard d’euros, part non cvs en %)

 
         
 

(* Cliquez ici pour voir l'image seule)

 

(* Cliquez ici pour voir l'image seule)

 

 

 

Montant des crédits nouveaux
(hors découverts, flux mensuels cvs (a))

 

(Montant en milliards d'euros)

 

jan-16

fév-16

mar-16

avr-16

mai-16

juin-16

 

- prêts amortissables à la consommation (b)

4,1

4,4

4,6

4,6

4,8

5,1

 

- crédits à l'habitat

14,5

14,2

14,0

15,8

17,2

19,2

 

- part de rénégociation des crédits à l'habitat, non CSV, en % (c)

35,9

31,2

29,1

30,8

35,1

38,3

 

 

Taux des crédits nouveaux (taux effectif au sens étroit, moyenne mensuelle)

 

(En pourcentage)

 

jan-16

fév-16

mar-16

avr-16

mai-16 (e)

juin-16 (f)

 

crédits aux particuliers

dont :

 

 

 

 

 

 

 

- crédits à l'habitat à long terme à taux fixe

2,33

2,27

2,19

2,10

1,98

1,86

 

- crédits à l'habitat à court terme et à taux variable

2,10

1,94

2,02

1,94

1,91

1,87

 

- prêts amortissables à la consommation (b)

4,66

4,47

4,48

4,37

4,37

4,03

 

- découverts aux particuliers (d)

6,53

6,44

6,54

6,30

6,29

6,39

 

(a) Le calcul des données CVS fait l’objet d’une mise à jour mensuelle prenant en compte les données du mois sous revue,
(b) Hors crédits renouvelables à la consommation
(c) Ratio des renégociations non CVS sur les crédits à l'habitat non CVS
(d) Découverts : comptes ordinaires débiteurs + créances commerciales (escompte) + affacturage + crédits de trésorerie non échéancés (dont utilisations d’ouvertures de crédits permanents),
(e) Données révisées
(f) Données provisoires

 

 

Taux des crédits nouveaux à l'habitat toutes durées

 

Durée moyenne des crédits nouveaux à l’habitat

 
 

(Taux effectif au sens étroit, moyenne pondérée par les flux des taux à long terme et à court terme, en %)

 

(en années)

 
 

(* Cliquez ici pour voir l'image seule)

 

(* Cliquez ici pour voir l'image seule)

 

Complément

 

Les « particuliers » forment un sous-ensemble du secteur des ‘ménages’ qui inclut également les entrepreneurs individuels. Sont ici présentés les seuls crédits distribués aux particuliers par des Institutions Financières Monétaires résidentes.

Les taux de croissance des encours sont calculés en corrigeant les variations d’encours d’effets ne résultant pas de transactions économiques avec la clientèle, en particulier les opérations de titrisation et les passages en perte de créances irrécouvrables. En revanche, pour des raisons techniques, les effets des variations des cours de change ne sont pas corrigés.

Les taux d’intérêt moyens pondérés ainsi que les montants de contrats nouveaux sont calculés conformément aux définitions harmonisées de la BCE. Les taux recensés sont des taux effectifs au sens étroit (TESE), ils correspondent à la composante intérêt du Taux Effectif Global (TEG). Les renégociations comprennent également les rachats de crédits.

 

Haut de la page

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies. Pour en savoir plus, cliquez ici. X