Anticipations des ménages

Les enquêtes sur les anticipations des ménages constituent une source privilégiée pour l'analyse de la stabilité financière, de la transmission de la politique monétaire et des effets de la communication des Banques centrales. Cette conférence organisée conjointement par la Bundesbank et la Banque de France, du 26 au 28 septembre 2019, à Francfort, réunira des chercheurs du monde universitaire, des banques centrales et d'autres institutions publiques pour présenter les résultats de recherche sur les anticipations des ménages et de travaux méthodologiques sur les enquêtes mesurant les anticipations des ménages.

Monika Piazzesi (Stanford) et Olivier Coibion (UT Austin) ont déjà confirmé leur participation. Les communications présentées dans le cadre de l’appel à communication seront discutées. La conférence comprendra également une session spéciale sur l'enquête pilote de la Bundesbank. Les principaux sujets d'intérêt sont les suivants :

  • Anticipations des ménages sur les questions économiques, y compris l'immobilier, la consommation, l'inflation, le marché du travail
  • Anticipations et politique monétaire
  • Processus de formation des anticipations
  • Progrès méthodologiques dans les enquêtes internet
  • Analyses fondées sur les données du Panel sur les finances des ménages (PHF) et de l'Enquête sur les finances et la consommation des ménages (HFCS).

APPEL A CONTRIBUTIONS : Les chercheurs sont invités à soumettre leur communication à household-expectations-conference@bundesbank.de au plus tard le 31 mai 2019. Le comité informera des acceptations pour une présentation ou un poster au plus tard le 30 juin 2019. Les frais de déplacement et d'hébergement seront remboursés aux participants universitaires, sous conditions.

Comité d'organisation : Gilbert Cette (Banque de France), Stefano Eusepi (Université du Texas à Austin), Erwan Gautier (Banque de France), Theresa Kuchler (Université de New York), Emanuel Mönch (Bundesbank), Stefan Ried (Bundesbank), Frédérique Savignac (Banque de France), Tobias Schmidt (Bundesbank), Michael Weber (Université de Chicago).

Mis à jour le : 14/05/2019 15:02